Réactivité bronchique aux tests de provocation respiratoire à la méthacholine et au dioxyde de carbone chez les patients asthmatiques avec et sans trouble panique

Boudreau, Maxine (2016). « Réactivité bronchique aux tests de provocation respiratoire à la méthacholine et au dioxyde de carbone chez les patients asthmatiques avec et sans trouble panique » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (20MB)

Résumé

La présente thèse doctorale a pour objectif d'évaluer la réactivité bronchique aux tests de provocation respiratoire à la méthacholine et au CO2 chez les patients souffrant d'asthme avec et sans TP. Dans un premier temps, elle permet d'évaluer l'influence d'une crise d'asthme simulée, grâce à l'inhalation de méthacholine, sur l'hyperréactivité bronchique, la détresse subjective, et l'activation physiologique chez les asthmatiques avec et sans TP. Dans un deuxième temps, cette thèse a aussi pour but l'évaluation de l'impact d'une attaque de panique simulée, grâce à l'inhalation de 35% de CO2, sur la bronchoconstriction, la détresse subjective, la variabilité respiratoire et l'activation physiologique chez les asthmatiques avec et sans TP. Afin de positionner la thèse doctorale dans son contexte, celle-ci est divisée en cinq chapitres. Le premier chapitre permet d'informer le lecteur des connaissances sur le TP et l'asthme issues des écrits scientifiques ayant permis l'élaboration des objectifs de recherche de la présente thèse. Le deuxième chapitre permet ensuite un bref retour sur les considérations méthodologiques afin contextualiser les articles scientifiques se retrouvant au sein du troisième et quatrième chapitre. Enfin, le cinquième chapitre contient une discussion générale concernant les principaux résultats de la thèse, les implications cliniques, la transmission des connaissances et les forces et faiblesses des études effectuées. Principalement, les résultats contenus dans le premier article indiquent que la présence d'un TP n'influencerait pas l'hyperréactivité bronchique, ni l'activation physiologique, chez les asthmatiques suite à une crise d'asthme simulée. Toutefois, les asthmatiques ayant un TP rapportaient significativement plus de détresse subjective suite au test de provocation respiratoire à la méthacholine en comparaison avec les asthmatiques n'ayant aucun trouble psychiatrique. Ces résultats suggèrent que la détresse subjective, possiblement déclenchée par la tendance à la catastrophisation des symptômes psychophysiologiques, pourrait expliquer la surutilisation des services de la santé, plutôt qu'en raison d'un asthme et des symptômes respiratoires objectivement plus sévères. De façon similaire, le deuxième article suggère qu'une attaque de panique provoquée par l'inhalation de 35% de CO2 n'aurait aucune influence sur la bronchoconstriction, donc sur le déclenchement d'une crise d'asthme, ni sur l'activation physiologique. Cependant, les asthmatiques ayant un TP et ayant vécu une attaque de panique suite à l'inhalation de CO2 ont fait l'expérience d'une détresse subjective et d'une variabilité respiratoire plus importante que ceux n'ayant pas fait d'attaque de panique. Ceci suggère qu'il est nécessaire de favoriser l'amélioration de la compréhension et du dépistage de la comorbidité TP-asthme par l'accès à des ressources spécialisées afin d'améliorer le pronostic, non seulement de la maladie mentale, mais aussi celui de la condition médicale. Ainsi, un traitement adapté d'approche cognitive-comportementale pourrait être développé spécifiquement pour les asthmatiques ayant un TP pour contribuer au traitement de l'asthme en complémentarité au traitement médical traditionnel. Dans cette optique, des actions concertées devront être prises afin d'intégrer avec une efficacité accrue des interventions en santé mentale en contexte de soins en milieu hospitalier. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Trouble panique, asthme, attaque de panique, bronchoconstriction, catastrophisation

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Lavoie, Kim
Mots-clés ou Sujets: Asthme / Trouble panique / Asthmatiques / Attaques de panique / Bronchoconstriction
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 27 juill. 2016 15:46
Dernière modification: 27 juill. 2016 15:46
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8720

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...