El desafio del desarrollo en medio indigena en la region de Pando en Bolivia

Azad Ayala, Jorge (2016). « El desafio del desarrollo en medio indigena en la region de Pando en Bolivia » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en sciences de l'environnement.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (21MB)

Résumé

Cette recherche vise à contribuer à la construction d'une théorie du développement qui prenne en compte les réalités du milieu rural de l'Amazonie bolivienne. Plus spécifiquement, elle se penche sur la question suivante : Quelles sont les principales caractéristiques d'un « modèle de développement » qui tienne compte de la réalité politique, écologique et sociale, y compris la dimension culturelle, de la nation Tacana habitant la région amazonienne du nord de la Bolivie? Cette question devient le fil conducteur de cette recherche doctorale de type qualitative qui s'inscrit dans le paradigme épistémologique interprétatif et qui est axée sur l'analyse de documents d'orientation politique et la réalisation d'une étude de cas d'un ensemble d'initiatives de développement local au sein de la nation autochtone Tacana du nord de la Bolivie. La recherche poursuit quatre objectifs : 1) Caractériser les différentes conceptions théoriques et pratiques du « développement » qui prévalent au Nord et les contraster avec celles qui ont émergé ou émergent au Sud; 2) Examiner la proposition du bien vivre au sein des communautés autochtones Tacanas et la relation de celle-ci avec la conception du développement qui prévaut dans ces communautés; 3) Mettre en lumière et caractériser les principes et les pratiques de « développement » mises en œuvre dans le contexte de la nation autochtone Tacana; 4) Identifier les éléments d'un « modèle de développement » adapté au contexte de cette nation autochtone et transférable à des contextes similaires. En fonction de ces objectifs, cette recherche s'articule en trois volets : Un volet théorique (Objectif 1) : La recherche décrit et synthétise les différentes conceptions théoriques et les pratiques de « développement », contrastant celles du « Nord » avec celles du « Sud ». Elle montre qu'au Sud, les conceptions du développement sont plus riches dans le sens où elles abordent la thématique d'une façon plus holistique et intégrale (satisfaction des besoins matériels et immatériels, protection et respect pour la nature, respect des droits, etc.); tandis qu'au Nord, le développement est plutôt associé à l'accumulation économique, au progrès technologique, à l'industrialisation, aux échanges commerciaux, à la production et la consommation massives. Un volet empirique (Objectifs 2 et 3), soit une étude de cas : L'examen de la proposition du Bien Vivre au sein de la nation Tacana a permis de mettre en lumière l'existence d'une vision hybride du développement : elle combine d'une part, des éléments d'une vision du monde associée à un état de bien-être matériel et spirituel fondé sur les principes de solidarité, d'harmonie, de réciprocité, de complémentarité, de protection et de respect de la nature, et d'unité, et d'autre part, la mise en place de projets de développement liés à la production, à la santé, à l'éducation, aux infrastructures d'énergie et de transport, et aux communications. Un volet propositionnel (Objectif 4) : À la lumière des résultats des volets théorique et empirique, le volet propositionnel ou stratégique de cette recherche met en évidence le besoin de systématiser un « modèle de développement » approprié au contexte autochtone du nord de la Bolivie. Les principales caractéristiques de ce modèle sont les suivants : l'exercice et la pratique des principes et des valeurs endogènes (la solidarité, l'harmonie, la réciprocité, la protection et respect de la nature et l'unité); la satisfaction des besoins matériels et spirituels; l'appréciation, l'adoption et l'utilisation de technologies appropriées; l'accès aux ressources externes et le respect et la protection de l'environnement. L'étude a également permis de confirmer que l'autodétermination, le respect des droits des peuples autochtones, la possession de leurs territoires et l'accès à ceux-ci sont des éléments centraux pour le bien-être (ou Vivir Bien) de la nation indigène Tacana. Cette recherche a été menée dans le cadre du projet de coopération internationale interuniversitaire Ecominga - Écodéveloppement communautaire et santé environnementale en Bolivie (2007-2013), sous la responsabilité de l'Université du Québec à Montréal et financé par l'Agence canadienne de développement international. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : développement, bien vivre, Amazonie, autochtone, nation Tacana, bien-être.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Sauvé, Lucie
Mots-clés ou Sujets: Développement durable / Développement communautaire -- Bolivie -- Pando (Département) / Autochtones -- Amazonie bolivienne / Tacana (Indiens) / Zones rurales / Bien-être
Unité d'appartenance: Instituts > Institut des sciences de l'environnement (ISE)
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 28 juill. 2016 17:38
Dernière modification: 28 juill. 2016 17:38
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8752

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...