Comportement d'oxygénation du quadriceps avant et après d'un programme de réadaptation pulmonaire chez les patients atteints de maladie pulmonaire obstructive chronique

Aristizabal Gomez, Maria Carolina (2016). « Comportement d'oxygénation du quadriceps avant et après d'un programme de réadaptation pulmonaire chez les patients atteints de maladie pulmonaire obstructive chronique » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en kinanthropologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB)

Résumé

L'entraînement physique au niveau des membres inférieurs a démontré incontestablement d'augmenter la tolérance à l'effort physique des patients atteints de MPOC. L'objectif de la présente recherche a été de comparer l'oxygénation des muscles quadriceps avant et après un programme de réadaptation pulmonaire chez des patients atteints de MPOC stable. MÉTHODES : L'oxygénation musculaire local au niveau du muscle Vastus Lateralis a été mesuré à l'aide de spectrométrie infrarouge (NIRS) durant le test de marche de six minutes (TM6M) chez 15 patients atteints de MPOC répartis en deux groupes : expérimental (Exp, n = 9) et témoin (CTL, n = 6). (Âge = 67.0 ± 7.6 VS 68.6 ± 7.5 années, NS; VEMS = 0.71 ± 0.15 VS 0.83 ± 0.38 L, NS, respectivement). Les deux groupes ont reçu des séances d'entraînement physique pendant 3 semaines (1 heure/jour et 5 jours/semaine). L'entraînement dans les deux groupes comprenait des exercices avec des poids libres au niveau des membres supérieurs pendant 30 minutes. Par la suite, le groupe CTL a fait un entraînement aérobie de 30 minutes sur tapis roulant motorisé ou sur ergocycle, tandis que le groupe Exp a effectué 30 minutes d'exercice combiné aérobie-résistance sur tapis roulant non motorisé (HiTrainer™). Les mesures pré et post entraînement incluaient l'oxyhémoglobine (O2Hb), la déoxyhémoglobine (HHb), la différence d'oxyhémoglobine (HbDiff.), l'hémoglobine totale (tHB), l'indice de saturation des tissus (IST), la saturation artérielle en oxygène (SpO2), la fréquence cardiaque et la perception de l'effort (échelle Borg). RÉSULTATS : Tous les participants ont terminé les trois semaines d'entraînement (13 ± 2 séances). La SpO2 87.21 ± 3.4 vs 91.38 ± 2.2 % et la distance parcourue 355 ± 51.4 vs 240 ± 74.9 mètres par le groupe Exp vs CTL étaient significativement différentes (p = 0.04 et p = .004, respectivement). Aucune différence significative pour les mesures de O2Hb, HHb, tHb, HbDiff., IST n'a été observée entre les groupes (Exp vs CTL) au cours du TM6M (O2Hb = 25.12 ± 20 vs 16.48 ± 16 μM; HHb = 38.06 ± 19.2 vs 32.20 ± 11.3 μM; HbDiff = -14.07 ± 9.3 vs -13.72 ± 7.3 μM; tHb = 60.6 ± 39 vs 46.02 ± 27.1 μM; IST = 59.8 ± 9.4 vs 60.5 ± 5.5 μM). CONCLUSION : Il semble que l'exercice combiné aérobie-résistance sur tapis roulant non motorisé améliore significativement la capacité fonctionnelle comme démontré par le TM6M, mais n'a pas d'effet significatif sur l'oxygénation musculaire local au niveau du Vastus Lateralis. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : oxygénation périphérique musculaire, NIRS, TM6M, exercice combiné aérobie-résistance, SSPIR.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Comtois, Alain Steve
Mots-clés ou Sujets: Poumons -- Maladies obstructives / Patients -- Réadaptation / Exercices aérobies / Exercices isométriques / Emploi en thérapeutique / Test de marche de six minutes (TM6M) / Oxygène dans l'organisme / Membres inférieurs / Spectroscopie infrarouge / Spectroscopie infrarouge proche
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département de kinanthropologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 sept. 2016 18:38
Dernière modification: 06 sept. 2016 18:38
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8793

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...