Étude des changements cognitifs, affectifs et physiologiques liés à la stimulation du nerf vague

Desbeaumes, Véronique (2016). « Étude des changements cognitifs, affectifs et physiologiques liés à la stimulation du nerf vague » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (14MB)

Résumé

La stimulation du nerf vague (SNV) est une technique de neuromodulation dont l'efficacité a été démontrée comme traitement adjuvant de l'épilepsie et de la dépression réfractaire. Néanmoins, les mécanismes physiologiques et les effets cognitifs de la SNV restent encore mal compris. Ce travail vise à observer les effets cognitifs, affectifs et physiologiques de la SNV et par conséquent à améliorer notre compréhension de ce traitement. L'objectif de la première étude de cette thèse était d'observer les effets de la SNV sur les troubles cognitifs liés à la dépression réfractaire. Quinze participants souffrant de dépression réfractaire unipolaire ou bipolaire ont complété une batterie de tests neuropsychologiques évaluant la mémoire, l'attention, les fonctions exécutives, la vitesse de traitement de l'information et vitesse psychomotrice, ainsi qu'une échelle clinique visant à mesurer les symptômes dépressifs. Les mesures ont été administrées avant l'implantation chirurgicale de la SNV et de façon répétée après la mise en marche du stimulateur (entre 1 mois et 24 mois). Les résultats de la première étude indiquent que les participants ayant été traités avec la SNV montraient des améliorations cognitives significatives au plan de l'apprentissage verbal et du rappel libre après délai et ce dès un mois après le début de la stimulation. La SNV a également produit des améliorations stables dans le temps dans tous les domaines cognitifs examinés. De plus, certains éléments du profil préopératoire des participants SNV, tels que les déficits de mémoire visuelle et le score clinique de base, prédisaient les améliorations de l'humeur. Ces résultats suggèrent que la SNV pourrait s'avérer un traitement de choix pour les patients souffrant de troubles cognitifs sévères liés à une dépression réfractaire. Dans la deuxième étude, des mesures pupillaires ont été faites sur 21 participants traités par SNV pour un diagnostic de dépression ou d'épilepsie réfractaire. L'objectif principal de cette étude était de mieux comprendre les mécanismes de la SNV en étudiant ses effets sur le système nerveux autonome par le biais de mesures pupillaires. Les mesures ont été prises lors d'une unique session pendant laquelle le diamètre pupillaire au repos, ainsi que différentes mesures du réflexe pupillaire à la lumière étaient enregistrées grâce à un appareil d'oculographie à infrarouge. Les mesures ont été faites pendant les trains de stimulation et pendant les périodes de repos de la stimulation. Les résultats ont montré que la SNV donnait lieu à une augmentation significative du diamètre de repos, mais n'avait pas d'effet observable sur les mesures du réflexe pupillaire à la lumière. Finalement, la réactivité pupillaire dans les périodes avec et sans stimulation n'était pas prédictive de la réponse clinique au traitement. Les résultats de ces deux études nous permettent d'éclairer deux aspects des mécanismes de la SNV. Premièrement, la SNV est liée à des améliorations significatives de la cognition en plus de l'humeur, incluant la mémoire auditivo-verbale (apprentissage et rappel libre différé), la mémoire visuospatiale, la fluence verbale phonémique, la vitesse de traitement de l'information et la vitesse psychomotrice, ainsi que les fonctions exécutives (inhibition). De plus, la SNV a un effet mesurable sur le système nerveux autonome en produisant une augmentation de la taille de repos de la pupille. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : dépression, troubles cognitifs, stimulation du nerf vague, apprentissage verbal, pupillométrie, réflexe pupillaire à la lumière

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Richer, François
Mots-clés ou Sujets: Dépression -- Traitement / Stimulation du nerf vague / Effets physiologiques / Cognition / Pupille (Anatomie) -- Mesure
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 08 sept. 2016 18:38
Dernière modification: 08 sept. 2016 18:38
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8836

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...