Questionnaire d'autogestion et profils de rétablissement des troubles anxieux et de l'humeur

Coulombe, Simon (2016). « Questionnaire d'autogestion et profils de rétablissement des troubles anxieux et de l'humeur » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (28MB)

Résumé

Les troubles anxieux et de l'humeur sont les troubles mentaux les plus fréquents au sein de la population. S'il existe des traitements efficaces, une proportion significative de personnes n'y répond pas positivement, doit aussi vivre avec des symptômes résiduels et doit faire face à la récurrence de leur trouble. Dans ce contexte, les personnes avec ces troubles peuvent-elles espérer se rétablir et accéder à un niveau élevé de santé mentale? Des travaux théoriques récents suggèrent que le rétablissement se mesure à l'aide de deux indicateurs, soit la réduction des symptômes (rétablissement clinique) et l'optimisation de la santé mentale positive (rétablissement personnel). Certaines personnes non rétablies sur le premier indicateur pourraient l'être sur le deuxième. Cela n'a jamais été vérifié empiriquement auprès d'un échantillon clinique de personnes vivant avec des troubles anxieux et de l'humeur. L'autogestion ferait partie intégrante du processus de rétablissement. Elle réfère à l'engagement de la personne dans des stratégies quotidiennes pour aller mieux. Quelques études qualitatives suggèrent que les personnes utilisent une variété de stratégies d'autogestion associées au rétablissement. Les travaux quantitatifs sont cependant ralentis par l'absence d'un questionnaire valide d'autogestion. Ainsi, on dispose de très peu de données quantitatives sur les différents profils de rétablissement. Les principales combinaisons de stratégies d'autogestion utilisées par les personnes et leurs associations avec les indicateurs de rétablissement demeurent méconnues. Appuyée sur des principes et valeurs des psychologies positive et communautaire, ainsi que par l'approche centrée sur la personne, cette thèse vise à explorer l'autogestion des troubles anxieux et de l'humeur, ainsi que son association avec des indicateurs de rétablissement clinique et personnel. Le premier volet de la thèse vise à mettre au point et à valider un questionnaire d'autogestion spécifique aux troubles anxieux et de l'humeur, le Questionnaire d'autogestion en santé mentale (QASM). Ce volet s'appuie sur une démarche multiphasique avec des experts et une étude auprès de 149 personnes rapportant avoir reçu un diagnostic de ces troubles. Les analyses factorielles ont permis de réduire le questionnaire à 18 items. Le questionnaire comprend trois sous-échelles : 1) clinique (obtenir de l'aide et utiliser les ressources disponibles pour réduire ses symptômes), 2) pouvoir d'agir (prendre appui sur ses forces et un concept de soi positif afin de prendre du pouvoir), et 3) vitalité (adopter un style de vie sain et actif). Les trois sous-échelles montrent une cohérence interne satisfaisante, ainsi qu'une fiabilité test-retest adéquate après deux semaines. Le patron d'association entre les sous-échelles et des mesures critères (par ex. habiletés d'autogestion, indicateurs de rétablissement) soutiennent la validité concurrente et convergente du QASM. Sa corrélation avec la mesure de désirabilité sociale est faible. La comparaison de modèles structurels montre que les stratégies d'autogestion et les indicateurs de rétablissement sont des construits distincts. Utilisant le QASM, le deuxième volet de la thèse vise à explorer les profils de rétablissement présentés par les personnes ayant participé à l'étude du premier volet. Dans une perspective d'analyse orientée vers la personne, une analyse de profils latents a été menée à partir des scores aux sous-échelles du QASM et des indicateurs de rétablissement clinique et personnel. Les résultats suggèrent l'existence de trois profils. Le profil dit en flétrissement regroupe les participants utilisant rarement des stratégies d'autogestion, présentant des symptômes modérément sévères ainsi que la santé mentale positive la plus faible. Les participants du profil dit en épanouissement utilisaient de façon particulièrement fréquente les stratégies d'autogestion axées sur la prise de pouvoir, présentaient les symptômes les moins sévères et le plus haut degré de santé mentale positive. Les participants du profil dit en lutte étaient les plus engagés dans l'autogestion, notamment axée sur le pouvoir d'agir et la vitalité. Leur profil, moins fréquent, était caractérisé par des symptômes relativement sévères et une santé mentale positive modérément élevée. Soutenant la validité des profils, le profil en épanouissement avait les scores les plus favorables sur des variables critères (projets personnels, participation sociale, habiletés d'autogestion et coping). Ce volet de la thèse révèle aussi que les hommes, les personnes défavorisées économiquement et celles vivant seules seraient davantage à risque de faire partie du profil en flétrissement. La discussion de la thèse se centre sur les principales constatations suivantes. D'abord, le QASM est un instrument de mesure compréhensif et valide de l'autogestion. Il a permis d'approfondir la compréhension du construit en établissant ses principales dimensions pour une première fois. Ces dimensions confirment que les personnes utilisent une variété de stratégies d'autogestion, certaines centrées sur la réduction des symptômes (clinique), d'autres sur la promotion de la santé mentale positive (pouvoir d'agir et vitalité). La distinction empirique entre les construits d'autogestion et de rétablissement a été montrée pour une première fois. La thèse a aussi fait ressortir que les associations quantitatives entre l'autogestion et les indicateurs de rétablissement personnel et clinique sont complexes, variant selon le profil de rétablissement. Pour un des profils (en épanouissement), un engagement fréquent dans l'autogestion était rapporté de façon concomitante avec des symptômes peu sévères, alors que pour un autre profil (en flétrissement), la situation inverse était rapportée. Dans l'esprit des soins centrés sur la personne, ces résultats rappellent l'importance de personnaliser le soutien à l'autogestion au profil individuel de la personne. L'existence d'un profil caractérisé par un niveau considérable de santé mentale positive malgré des symptômes relativement sévères constitue une constatation importante de la thèse. Cela fournit un appui inédit aux propositions de chercheurs sur le rétablissement. Ce résultat soulève aussi la pertinence pour les intervenants de soutenir les personnes dans l'optimisation de leur santé mentale positive en plus du travail sur les symptômes. À cet effet, l'intégration des pratiques de psychologie positive pourrait être avantageuse. Enfin, l'identification de sous-groupes sociodémographiques présentant un profil de rétablissement moins favorable suggère l'existence d'inégalités sociales de rétablissement. Dans une perspective de psychologie communautaire, des améliorations à l'organisation des services et aux milieux de vie devraient être envisagées pour réduire ces inégalités à la source. En conclusion de la thèse, ses limites (par ex. échantillon de convenance, devis transversal) sont énoncées, de même que la force de son approche théorique et méthodologique intégrative. La thèse se termine par un appel à la réflexion sur les conditions qui devraient être mises en place par la société pour soutenir l'autogestion et le rétablissement des personnes qui vivent avec des troubles anxieux et de l'humeur. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : autogestion, rétablissement, troubles anxieux et de l'humeur, analyse orientée vers la personne, psychologie positive

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Houle, Janie
Mots-clés ou Sujets: Gestion de soi / Malades mentaux -- Réadaptation / Angoisse / Troubles affectifs / Questionnaires / Psychologie positive / Soins centrés sur le patient
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 13 sept. 2016 15:28
Dernière modification: 13 sept. 2016 15:28
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8842

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...