Communication, aide publique au développement et diplomatie : les accords du forum Chine-Communauté des états latino-américains et des Caraïbes (CELAC) 2015, vers un nouveau type de coopération Sud-Sud?

St-Onge, Laurianne (2016). « Communication, aide publique au développement et diplomatie : les accords du forum Chine-Communauté des états latino-américains et des Caraïbes (CELAC) 2015, vers un nouveau type de coopération Sud-Sud? » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

La Chine occupe depuis quelques décennies une place grandissante au sein des pays du Sud, s'imposant de plus en plus comme un partenaire incontournable grâce à ses investissements faramineux et son approche distincte d'aide au développement prônant la non-conditionnalité. En janvier 2015, l'Amérique latine officialise un partenariat de coopération Sud-Sud d'envergure avec le géant asiatique à l'aide de la signature des accords entre la Communauté d'états latino-américains et des Caraïbes (CELAC) et la Chine, confirmant par le fait même des centaines de milliards de dollars en investissements chinois dans la région. Préoccupée comme auteure par les enjeux communicationnels entourant le développement international, ce mémoire se concentre sur l'aide chinoise publique au développement dans un contexte diplomatique. Tout en considérant l'apport latino-américain important en matière de critiques face à la communication pour le développement, ce mémoire tente de répondre à la question suivante : comment est-ce que la Chine utilise les accords Chine-CELAC comme instrument diplomatique? La réponse à cette question se construit à l'aide de l'exploration des thèmes suivants : la coopération Sud-Sud, la relation de pouvoir existante entre la Chine et l'Amérique latine ainsi que de la communication pour le développement. Cette recherche repose sur deux théories de la communication pour le développement, la diffusion des innovations et la pensée critique latino-américaine, ainsi que sur le concept du pouvoir. Avec comme méthodologie l'analyse de discours inspirée par Foucault, ce mémoire se penche sur des documents et discours issus du premier forum Chine-CELAC, plus précisément sur trois documents officiels, la Déclaration de Beijing, le Plan de coopération (2015-2019) et les Arrangements institutionnels, ainsi que sur deux discours, celui du président chinois Xi Jinping et celui du ministre brésilien des Affaires étrangères Mauro Vieira. En définissant la communication internationale dans un contexte diplomatique comme étant une communication politique persuasive, ce mémoire argumente que la Chine utilise ces nouveaux accords comme un instrument diplomatique afin de disséminer sa puissance douce (« soft power ») et de légitimer ses investissements et nombreux projets dans la région latino-américaine. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Diplomatie, Aide publique au développement, Chine-CELAC, Communication internationale, Coopération Sud-Sud.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Charron, Claude-Yves
Mots-clés ou Sujets: Communication -- Coopération internationale / Diplomatie / Coopération entre pays en voie de développement / Aide économique chinoise -- Amérique latine / Comunidad de Estados Latinoamericanos y Caribeños / Chine -- Relations extérieures -- Traités
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 13 sept. 2016 15:53
Dernière modification: 13 sept. 2016 15:53
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8846

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...