Les voix (in)audibles de Shéhérazade : analyse du discours du pouvoir politique à travers le cas des discours de Stephen Harper et de John Baird relatifs à la condition des femmes dans les "pays en développement" de 2011 à 2014

Dennene, Nelly (2016). « Les voix (in)audibles de Shéhérazade : analyse du discours du pouvoir politique à travers le cas des discours de Stephen Harper et de John Baird relatifs à la condition des femmes dans les "pays en développement" de 2011 à 2014 » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Prenant appui sur la littérature existante, l'objectif de ce mémoire est de chercher à mieux comprendre la structure des discours politiques à l'aune d'une analyse politique du discours et féministe. Cette double théorie permet de renouveler la théorie de l'État en l'observant comme hiérarchie genrée et énonciateur de réalités mises en circulation dans l'espace public. Plus spécifiquement, cette recherche a pour but de s'interroger sur la portée des discours émis par le gouvernement conservateur, soit le premier ministre, Stephen Harper et le ministre des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement du Canada (MAECD) John Baird, en ce qui a trait à la condition des femmes dans le monde et à la promotion de « l'égalité entre les sexes » dans un contexte d'aide au « développement » entre 2011 et 2014, comprises comme des normes internationales. En choisissant de nous intéresser au groupe des femmes et partant d'éléments de réflexion avancés dans d'autres domaines de recherche en sciences sociales, nous testons l'hypothèse selon laquelle le discours du Premier ministre et de son ministre conduit à une lecture de l'objectivation des rapports de domination hommes-femmes, Nord-Sud et dominants-dominées. Le discours étudié ici incarne un moment à partir duquel le sens des mots est changé en raison de l'introduction d'un contenu tout aussi inédit qu'antinomique. Le discours de Harper parvient à réarticuler la notion d'égalité et pousse encore plus loin la neutralisation du potentiel critique des approches féministes en les articulant, notamment, à un discours sécuritaire, également présent dans le champ du discours techniciste internationale. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Parti conservateur du Canada, Stephen Harper, théories féministes, féminisme, égalité entre les femmes et les hommes, égalité entre les genres, instrumentalisation, sécurité, efficacité, analyse du discours, aide au développement, Initiative du Muskoka, Nation unies, Banque mondiale, perspective décoloniale.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Gusse, Isabelle
Mots-clés ou Sujets: Parti conservateur du Canada / Harper, Stephen / Baird, John Russell / Femmes -- Droit -- Pays en voie de développement / Égalité des sexes / Coopération internationale / Discours politique -- Canada / Théorie féministe
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 20 sept. 2016 18:43
Dernière modification: 20 sept. 2016 18:43
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8872

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...