Retrait effectif ou pluralisation contrôlée? : analyse critique de la stratégie de légitimation de l'autorité du gouvernement américain dans la gouvernance politique du système de noms de domaines d'internet (DNS)

Dagenais, Olivier (2016). « Retrait effectif ou pluralisation contrôlée? : analyse critique de la stratégie de légitimation de l'autorité du gouvernement américain dans la gouvernance politique du système de noms de domaines d'internet (DNS) » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (13MB)

Résumé

L'objectif principal du présent mémoire est de comprendre comment le gouvernement américain a réussi à maintenir son autorité de supervision sur la gouvernance politique du Domain Name System (ONS) et l'Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN). Plus spécifiquement, nous tenterons de comprendre les facteurs qui ont pu venir influencer la décision de celui-ci d'annoncer en mars 2014 la fin de son rôle de supervision au sein de celle-ci. Nous débuterons nos recherches effectuant une analyse documentaire des événements entourant la création d'Internet et du ONS et constaterons comment l'appui financier et organisationnel du gouvernement américain durant les premières décennies du réseau est venu se traduire plus tard par l'acquisition rôle central dans la gouvernance politique d'Internet. Il s'ensuivra ensuite un examen approfondi des deux grandes crises de légitimité de l'autorité américaine dans l'histoire du ONS. La première, qui connut son point culminant entre les années 1996-1997 avec la mise sur pied du gTLD-MoU, un projet d'internationalisation qui visait à extirper les serveurs canoniques de la racine de nommage d'Internet au contrôle du gouvernement américain, s'est ultimement soldée sur la mise sur pied de l'ICANN elle-même. La seconde, de son côté, connut une ascension graduelle entre les années 1998-2012 et aura finalement rejoint une masse critique de parties prenantes dans les mois qui suivirent les divulgations d'Edward Snowden au sujet d'imposants programmes de cybersurveillance mis sur pied par diverses agences de renseignement américaines dans les années qui ont précédé. Comme pour la première, l'autorité américaine tenta de remédier à cette seconde crise en adoptant une stratégie de pluralisation unilatérale et contrôlée de la racine du ONS qui serait susceptible de lui permettre d'employer son capital de légitimité résiduel afin d'orienter durablement la trajectoire de la gouvernance politique du ONS en fonction de son intérêt à long terme malgré la dévolution de son autorité de contrôle sur celle-ci. Nous terminerons notre analyse en exposant les résultats d'une enquête de terrain effectuée lors du 52e sommet de l'ICANN tenu à Singapour en février 2015 et constaterons l'importance qu'ont eu autant les fuites de documents d'Edward Snowden que l'annonce de la fin du rôle de supervision du gouvernement américain sur les perceptions des diverses parties prenantes de l'ICANN quant à la légitimité de celui-ci à titre d'autorité centrale de la racine du ONS. Finalement, l'étude nous permettra de mieux comprendre comment les stratégies axées sur la légitimation peuvent constituer une approche crédible pour les acteurs étatiques soucieux de cultiver et de préserver leur potentiel d'influence au sein d'organisations et de régimes multistakeholder tels que l'ICANN où les approches classiques reliées aux incitatifs et à la coercition ne s'avèrent que d'une importance secondaire. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), légitimité, legitimacy, Multistakeholderism, Domain Name System (ONS), gouvernance d'Internet, Internet governance.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Rioux, Michèle
Mots-clés ou Sujets: Serveurs de noms de domaine / Internet Corporation for Assigned Names and Numbers / Gouvernance d'Internet / Légitimité des gouvernements / États-Unis -- Politique et gouvernement
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 20 sept. 2016 19:05
Dernière modification: 20 sept. 2016 19:05
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8876

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...