Stratégies et tactiques dans l'altermondialisme : les cas d'Occupy Wall Street et d'Attac France

Alarie, Laurent (2016). « Stratégies et tactiques dans l'altermondialisme : les cas d'Occupy Wall Street et d'Attac France » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

L'altermondialisme, caractérisé par la dénonciation de la mondialisation néolibérale, du pouvoir des corporations et d'un « déficit démocratique » ouvre un nouveau cycle de protestation à partir du milieu des années 1990. Dans la deuxième moitié des années 2000, le « mouvement des mouvements » semble s'essouffler. Néanmoins, à la suite des bouleversements sociaux entourant le printemps arabe, l'éclosion de nouveaux mouvements de contestation (M-15, Indignés, Occupy) semble raviver ce cycle de protestation. De courte durée, cette nouvelle impulsion de mouvements de contestation paraît une fois de plus s'épuiser. Il semble alors pertinent de se questionner sur les tactiques et stratégies des mouvements s'inscrivant dans ce cycle de contestation. Or, celui-ci est caractérisé par une pluralité de tactiques et stratégies qui rend difficile un tel bilan. Nous avons donc choisi de mener une analyse comparative de deux mouvements sociaux, soit Attac France et Occupy Wall Street (OWS), afin de se pencher sur leurs tactiques et stratégies. Pour mener cette étude, nous empruntons deux approches de l'analyse des mouvements sociaux, soit l'Approche par processus politiques (APP) et la Théorie des processus de cadrage (TPC). L'APP nous conduit d'abord à situer historiquement l'émergence des mouvements sociaux et à dégager les répertoires de conflits qui constituent l'éventail des tactiques disponibles. Elle nous mène ensuite à dégager les structures d'opportunité et de contrainte politique qui conditionnent les choix tactiques des mouvements Attac France et OWS. Si cette approche permet de bien apprécier les choix tactiques des mouvements, elle peine à comprendre leurs stratégies. La TPC est ainsi mobilisée comme approche complémentaire visant à comprendre les stratégies des mouvements en questionnant la perception et l'intentionnalité des acteurs. C'est en relevant les cadres de diagnostics, de pronostics et de motivation que nous dégageons les stratégies propres à ces deux mouvements. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Attac, Occupy Wall Street, stratégie, tactique, altermondialisme, mouvements sociaux, approche par processus politiques, structures d'opportunité politique, répertoires de conflit, théorie des processus de cadrage, cadres de l'action collective

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Dufour, Frédérick-Guillaume
Mots-clés ou Sujets: Antimondialisation / Mouvement des indignés -- New York / Attac / Stratégie / Mouvements sociaux
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 30 sept. 2016 18:15
Dernière modification: 30 sept. 2016 18:15
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8877

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...