De la captation de paroles à l’œuvre filmique : la médiation fictionnelle comme moyen d'anonymat

Racine, Julianne (2016). « De la captation de paroles à l’œuvre filmique : la médiation fictionnelle comme moyen d'anonymat » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Ce mémoire de recherche-création prend pour objet la possibilité de créer une œuvre filmique à partir de paroles documentaires, tout en préservant l'anonymat des personnes filmées. Le procédé de médiation retenu consiste à faire interpréter devant la caméra des extraits d'entretiens retranscrits par des personnes ayant ou non participé aux entretiens réels. Cette parole gravite ici autour des rapports entre l'affectif et le politique dans une communauté politique à laquelle appartiennent à la fois les personnes interviewées et les interprètes. Les considérations formelles sur la parole et sa médiation s'accompagnent de réflexions sur les thèmes abordés lors des entretiens et sur la volonté de conserver des traces de luttes et de vies s'inscrivant contre les discours officiels. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : affectif, communauté politique, parole, contre-archive, anonymat.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Boukala, Mouloud
Mots-clés ou Sujets: Parole / Communauté / Anonymat / Entretiens / Documentaires / Interviews filmées / Films de fiction / Mémoires et thèses de création
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 30 sept. 2016 18:36
Dernière modification: 31 janv. 2017 15:20
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8878

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...