Reconstitution paléoécologique et dynamique de la végétation actuelle de trois tourbières dans la région de la rivière La Grande, Québec, Canada

Beaulieu-Audy, Véronique (2006). « Reconstitution paléoécologique et dynamique de la végétation actuelle de trois tourbières dans la région de la rivière La Grande, Québec, Canada » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en géographie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (15MB)

Résumé

Les résultats des analyses de sédiments prélevés dans trois tourbières de la région de la rivière La Grande ont été utilisés pour la reconstitution de la végétation et de l'accumulation du carbone à l'Holocène supérieur. La sédimentation organique dans les bassins a débuté vers 7000 ans BP dans les régions de LG2 et LG3 (respectivement 7010 et 6820 ans étal. BP) alors que les plantes aquatiques colonisaient le milieu local. Les conditions climatiques chaudes et sèches de l'époque, le relèvement isostatique et l'installation d'un marais puis d'un fen à mousses brunes ont mené au comblement des plans d'eau. Après une phase de fen intermédiaire, la transition fen-bog caractérisée par une augmentation des taux d'accumulation de la matière organique et du carbone a débutée environ 1000 ans après le début de la sédimentation organique aux sites de LG2 et LG3. Un ralentissement dans l'accumulation de la tourbe et du carbone attribuable à une augmentation du degré de décomposition des sédiments tourbeux synchrone pour les deux tourbières a eu lieu au cours des derniers 4500 à 4000 ans. Le climat plus frais et plus sec de l'épisode néoglaciaire enregistré en Amérique du Nord en serait principalement responsable. Le comblement de l'étang eutrophe en marais à mousses brunes au site de la tourbière de LG1 a été daté à 2540 ans étal. BP. Une accélération des taux d'accumulation de la tourbe et du carbone vers 1550 ans étal. BP a été associée à un appauvrissement du milieu lié à la croissance des sphaignes et serait attribuable aux conditions climatiques plus clémentes de l'optimum médiéval aussi enregistrées par les sédiments des tourbières de LG2 et LG3. Des valeurs de taux apparent d'accumulation du carbone à long terme (LORCA) de 27, 23 et 22 gC.m-2.a-1 ont été obtenues pour les tourbières de LG1, LG2 et LG3 respectivement. La végétation de surface des trois tourbières a également été caractérisée pour étayer l'interprétation des assemblages de macrorestes de plantes.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur. Le mémoire original comporte un document d'accompagnement disponible uniquement au comptoir du prêt de la bibliothèque.
Directeur de thèse: Garneau, Michelle
Mots-clés ou Sujets: Tourbières -- Facteurs climatiques -- Québec (Province) / Végétation -- Dynamique / Sédimentation / Paléoécologie -- Région de La Grande Rivière (Jamésie) -- Holocène / Climat -- Changements / Graphiques
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de géographie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 07 nov. 2016 16:59
Dernière modification: 07 nov. 2016 16:59
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9035

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...