L'impact de la dépression sur les coûts de santé de l'autisme

Beaulieu, Catherine (2016). « L'impact de la dépression sur les coûts de santé de l'autisme » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en économique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (10MB)

Résumé

Notre étude a pour objectif de vérifier si la dépression affecte les couts du traitement des symptômes de l'autisme. Ceci nous permettra d'émettre ensuite des recommandations quant au format optimal de contrat qu'un assureur privé devrait privilégier, et quant aux décisions budgétaires qu'un décideur public pourrait prendre. Dans un premier temps nous explorons à quoi s'expose un assureur privé américain qui ignore qu'il existe deux types d'autistes : à haut risque et à faible risque. Ceci nous convaincra de l'importance d'investiguer la question de l'impact que peut avoir la dépression sur les couts de l'autisme. Nous procédons ensuite à une étude empirique de cet impact potentiel, que nous réalisons sur des données de réclamation américaines. Nous contrôlons les différences entre nos groupes par des variables confondantes choisies, et nous employons un modèle par parties avec modèle linéaire généralisé pour estimer l'impact de la dépression. Les résultats de notre étude nous révèlent que les couts de santé de l'autisme sont plus faibles durant l'année qui suit immédiatement le diagnostic de dépression des autistes déprimés qu'ils ne le sont durant une année-type des autistes non-déprimés. Toutefois, nos résultats nous révèlent aussi qu'à partir d'un mois après le diagnostic de dépression, les couts annuels des autistes déprimés deviennent supérieurs aux couts des autistes non-déprimés. Pour des raisons que nous évoquerons, nous croyons que les deux périodes d'observation que nous avons analysées, et qui se situent au-delà du premier mois après le diagnostic, sont plus fiables et crédibles. Ces résultats nous permettent de conclure que la dépression a probablement un impact sur les couts de l'autisme. Nous croyons qu'il existerait donc deux types d'autistes de risques inhérents différents, auxquels il serait optimal d'offrir des contrats d'assurance distincts et pour qui des programmes de prévention et détection devraient être explorés. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Autisme, dépression, couts, impact, modèle par partie et modèle linéaire généralisé.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Séguin, Charles
Mots-clés ou Sujets: Soins médicaux -- Coût / Autisme infantile -- Traitement / Enfants autistes / Dépression chez l'enfant / Assurance-maladie privée -- États-Unis / Régression logistique / Modèles linéaires généralisés
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 08 nov. 2016 20:06
Dernière modification: 08 nov. 2016 20:06
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9050

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...