Dynamique des communautés de bryophytes dans la pessière à mousses de la forêt boréale : rôle des îlots de rétention après coupe

Castonguay, Joëlle (2016). « Dynamique des communautés de bryophytes dans la pessière à mousses de la forêt boréale : rôle des îlots de rétention après coupe » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en biologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

En forêt boréale, dans la pessière à mousse de l'ouest du Québec, les feux laissent des îlots intacts après leur passage. Le principal objectif de cette étude est de déterminer quel rôle joue la rétention après coupe, dans un contexte d'aménagement forestier écosystémique, sur la dynamique des communautés de bryophytes et de déterminer les facteurs influençant la capacité des îlots de rétention après coupe à remplir la fonction écologique de refuge. La première hypothèse émise est que les îlots de grande taille devraient être plus efficaces pour servir de refuge. La seconde hypothèse est que le temps depuis la coupe devrait influencer négativement la population d'origine. La troisième hypothèse est qu'il existe un changement graduel de composition de l'îlot de rétention vers la matrice de coupe et que ce changement est plus marqué pour les grands îlots que les petits. Pour répondre aux hypothèses, un dispositif de 195 placettes de 50 m2 a été inventorié selon la technique d'inventaire floristique par habitat dans des coupes de différents types de taille et d'âge depuis la coupe. En général, les résultats démontrent une différence en recouvrement, composition et richesse selon la taille de l'îlot de rétention et le temps depuis coupe. On retrouve un fort recouvrement de Pleurozium schreberi dans les grands îlots de rétention et dans des parterres de coupe plus vieux. Aussi, on remarque un changement en composition de bryophytes : de mousses dans les petits îlots de rétention vers un mélange d'hépatiques, de mousses et de sphaignes dans les grands îlots de rétention. Ce changement en composition est aussi remarqué en fonction du temps depuis la coupe. La richesse en bryophyte est plus importante dans les vieux parterres de coupe que dans les jeunes. De plus, on remarque une différence en richesse de bryophytes entre le centre de l'îlot de rétention et les placettes de la matrice de coupe, mais les résultats ne démontrent pas de gradient. En somme, le maintien de longs cycles de coupe permet de préserver une flore importante de la forêt boréale. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : coupe à rétention variable, îlots résiduels, fonctions écologiques, bryophytes et perturbation

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Fenton, Nicole
Mots-clés ou Sujets: Coupe à rétention variable / Îlots résiduels -- Aspect de l'environnement / Bryophytes / Dynamique de la végétation / Pessières / Aménagement écosystémique des forêts
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département des sciences biologiques
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 nov. 2016 18:17
Dernière modification: 23 août 2017 08:12
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9066

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...