Transformation des pratiques minières, vers une diminution des injustices? : le cas de la compagnie minière Osisko

Angers, Philippe (2016). « Transformation des pratiques minières, vers une diminution des injustices? : le cas de la compagnie minière Osisko » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences de l'environnement.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (33MB)

Résumé

Depuis deux décennies, les activités minières font l'objet d'une contestation grandissante quant à leurs impacts socio-environnementaux et les injustices qui leur sont associées. En réponse à ces critiques, l'industrie minière a développé une nouvelle manière d'établir ses rapports avec les communautés. Dans ce mémoire, nous nous sommes intéressés à l'émergence de cette nouvelle génération de rapports avec les communautés. Cette recherche vise à saisir le degré d'avancement de la justice dont est porteuse cette dernière génération de rapports avec les communautés. Sur la base du cadre théorique de la justice institutionnelle, nous avons analysé le cas du projet de la mine Canadian Malartic proposé par la compagnie minière Osisko. Pour en faire l'analyse, nous avons procédé à une collecte de documents et à des entrevues semi-dirigées auprès de trois groupes d'acteurs : compagnie minière, acteur intermédiaire et communauté. L'analyse du corpus de données recueilli nous a permis de mettre en évidence de nombreux points de convergences et de divergences dans le discours des différents acteurs. Les répondants de la minière et ceux intermédiaires ont insisté sur les bonnes pratiques qui ont été mises de l'avant dans les rapports bien que l'acteur intermédiaire ait critiqué certains aspects de ces rapports, notamment ceux entourant la relocalisation et le comité de suivi. Quant au discours des répondants de la communauté, nous avons pu constater une importante divergence entre ceux-ci, alors que pour certains, Osisko a constitué un exemple et un modèle dans son approche alors que pour d'autres, la minière aurait divisé la communauté et n'aurait pas suffisamment atténué les impacts de ses activités. Au terme de cette étude, nous concluons que la compagnie minière Osisko a pris en considération différent éléments permettant de faire avancer la justice par ses rapports développés envers la communauté. Toutefois, différentes lacunes ont également été mises en évidence dans ces rapports en permettant la reproduction de certaines injustices. Nous concluons que dans le contexte de l'époque, les rapports avec la communauté développés par Osisko ont témoigné d'un avancement partiel de la justice en mettant de l'avant des pratiques novatrices ayant contribué à redéfinir les manières de faire de cette industrie. Bref, Osisko a mis de l'avant des initiatives intéressantes qui ont contribué à rehausser le niveau de responsabilité sociale au sein de l'industrie minière bien que ces pratiques méritent d'être améliorées pour les prochains projets miniers. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Industrie minière, Corporation Minière Osisko, Rapports entreprise-communauté, Malartic, Justice

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Gendron, Corinne
Mots-clés ou Sujets: Relations entreprises-collectivité / Mines -- Industrie -- Aspect de l'environnement / Mines -- Industrie -- Aspect social / Québec (Province) / Malartic / Osisko (Firme) -- Études de cas / Entreprises -- Responsabilité sociale / Justice
Unité d'appartenance: Instituts > Institut des sciences de l'environnement (ISE)
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 nov. 2016 18:52
Dernière modification: 18 nov. 2016 18:52
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9096

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...