Adapter Ducharme pour la scène

Coderre, Stephen (2016). « Adapter Ducharme pour la scène » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Ce mémoire porte sur cinq adaptations théâtrales différentes d'un même roman, L'hiver de force de Réjean Ducharme. Trois de ces adaptations sont des productions étudiantes (produites à l'UQAM, à l'Université de Montréal et à l'École Nationale de théâtre) tandis que les deux autres sont des productions professionnelles, écrites par Martin Faucher et Lorraine Pintal. Nous examinons quelles transformations sont rendues possibles par le passage de l'écriture romanesque à une représentation dramatique. Nos observations se basent sur la somme des théories de l'adaptation dramatique telles qu'élaborées, entres autres, par Gérard-Denys Farcy, Dominique Ledur et Linda Hutcheon. Le processus d'adaptation est exploré en trois étapes qui font l'objet chacune d'un chapitre : la réécriture du texte, la création de l'adaptation, puis sa réception par le spectateur. Le premier chapitre examine comment les contraintes de l'écriture dramatique demandent de réécrire le contenu de la fable et de la reconfigurer. La réécriture peut donner davantage d'autonomie aux voix des personnages, mettre en évidence la narration (à travers la figure d'un auteur rhapsode), ou encore offrir une relecture politique du roman. Le deuxième chapitre analyse comment la création du spectacle crée plusieurs ensembles de « textes » qui, regardés à travers les théories de sémiologie théâtrales d'Ubersfeld et Pierce, font apparaître un réseau de signifiants intermédiaires entre l'univers du roman et celui du spectateur. L'interprétation d'une adaptation dramatique, avec ses liens d'intertextualité avec l'œuvre de départ, crée de nouveaux réseaux de signifiants et enrichie la perception qu'à le spectateur de l'œuvre initiale. Le troisième chapitre montre comment le spectateur termine la création de l'adaptation en l'interprétant. Les théories de la communication de Roman Jakobson montrent comment l'œuvre dramatique cause une distanciation du spectateur propre au théâtre épique tandis que la nature éphémère et instantanée de la représentation théâtrale rend unique les conditions de réception. En conclusion, nous verrons que les nombreuses transformations qu'implique l'adaptation de L'hiver de force pour le théâtre constituent une lecture, une réinterprétation qui va engendrer à son tour d'autres interprétations. Elle permet d'ouvrir le roman à de nouvelles relectures sans jamais lui donner un sens définitif. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Réjean Ducharme, roman, théâtre, adaptation théâtrale, Lorraine Pintal, Martin Faucher, sémiologie théâtrale, Québec.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Robert, Lucie
Mots-clés ou Sujets: Ducharme, Réjean / Hiver de force / Adaptations scéniques / Roman -- Adaptation théâtrale / Sémiotique et théâtre
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 29 nov. 2016 16:56
Dernière modification: 29 nov. 2016 16:56
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9104

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...