La bataille de Nomonhan et la Seconde Guerre mondiale en Extrême-Orient

Gauthier, Kristian (2016). « La bataille de Nomonhan et la Seconde Guerre mondiale en Extrême-Orient » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en histoire.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (11MB)

Résumé

La bataille de Nomonhan (ou de Khalkhin-Gol sous son nom mongol) est un affrontement armé entre le Japon et l'URSS qui se déroula aux frontières de la Mandchourie et de la Mongolie en 1939. Très peu connue en Occident, elle opposa près de 100 000 hommes, des milliers de véhicules blindés et d'avions. De plus, elle blessa ou tua plus de 40 000 personnes. Elle fut l'aboutissement de nombreux incidents de frontière entre la Mandchourie Japonaise (Mandchoukouo) et la République populaire mongole durant les années 1930. En 1939, l'un de ces incidents escalada dangereusement pour éclater en véritable affrontement militaire : la bataille de Nomonhan. Un tel affrontement entre deux des principaux États belliqueux de la Seconde Guerre mondiale eut forcément d'importantes conséquences. Que fut donc l'impact réel de la bataille de Nomonhan sur les prises de décisions de l'URSS et du Japon vis-à-vis leur politique internationale respective et, conséquemment, que fut son influence sur le déroulement de la Seconde Guerre mondiale en Extrême-Orient? En vérité, elle influença directement certaines décisions prises par l'Union soviétique et le Japon dans les années suivantes. D'abord, une entente fut conclue entre les deux partis quelques jours suivant la fin des hostilités (septembre 1939). De plus, plusieurs impasses diplomatiques et économiques furent surmontées. Ultimement, une véritable détente s'installa entre les deux pays. De cette façon, Nomonhan affecta directement la situation géopolitique en Extrême-Orient de manière à influencer le déroulement de l'escalade diplomatique qui mena à la Seconde Guerre mondiale, puis la Guerre elle-même. Effectivement, la victoire soviétique durant la bataille lança les deux États à la poursuite d'autres objectifs géopolitiques ; cédant la place à un statu quo au nord de l'Extrême-Orient jusqu'aux derniers instants de la Seconde Guerre mondiale. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Nomonhan, Khalkhin Gol, Seconde Guerre mondiale, Deuxième Guerre mondiale, Japon, Union soviétique, URSS, Extrême-Orient, Mongolie, Mandchourie, Mandchoukouo, Pacte de neutralité nippo-soviétique.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Lévesque, Jean
Mots-clés ou Sujets: Bataille de Khalkhin Gol, Mongolie, 1939 / Guerre mondiale, 1939-1945 -- Extrême-Orient / Japon -- Relations extérieures -- URSS / Pacte de neutralité nippo-soviétique
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département d'histoire
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 30 nov. 2016 20:23
Dernière modification: 30 nov. 2016 20:23
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9113

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...