La Legenda de Marguerite de Cortone († 1297) : sainteté franciscaine et autorité religieuse féminine dans l'Italie du début du XIVe siècle

Obermeyer, Lucie (2016). « La Legenda de Marguerite de Cortone († 1297) : sainteté franciscaine et autorité religieuse féminine dans l'Italie du début du XIVe siècle » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en histoire.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (14MB)

Résumé

Ce mémoire étudie la Legenda de vita et miraculis beatae Margaritae de Cortona, un texte hagiographique jusqu'ici peu analysé, écrit par le Frère Mineur Giunta Bevegnati au début du XIVe siècle. L'œuvre de Giunta retrace le parcours spirituel de Marguerite de Cortone, une femme laïque qui entre dans l'ordre de la Pénitence de Cortone, alors dirigé par les Franciscains. Elle devient une figure sainte célébrée par sa communauté et fait l'objet d'un culte local après sa mort en 1297. Par ce travail, nous avons cherché à comprendre les raisons qui ont poussé Giunta à écrire la biographie de Marguerite : à travers son exemple, quel modèle religieux souhaite-t-il transmettre? À qui s'adresse-t-il et quelle est la portée de son discours hagiographique? L'étude de la Legenda montre que Marguerite est associée à la figure de François d'Assise telle qu'elle a été diffusée par ses biographes au XIIIe siècle. Giunta fait de Marguerite un exemplar des valeurs franciscaines parce qu'il souhaite promouvoir le Tiers-Ordre auprès des laïcs et leur donner un modèle auquel ils peuvent s'identifier. Son discours vise plus précisément les femmes laïques, auxquelles il propose une figure dont la vie spirituelle et l'autorité religieuse sont reliées aux conceptions de la féminité en vigueur au Moyen Âge. Surtout, Giunta fait de Marguerite un modèle féminin de conversion et de rédemption en l'associant à la figure médiévale de Marie-Madeleine. En tenant compte du problème de l'absence quasi-totale de sources autres que la Legenda à propos de Marguerite, nous nous sommes enfin interrogés sur la réception du modèle créé par Giunta Bevegnati et sur l'influence locale que Marguerite a pu avoir au XIVe siècle. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Marguerite de Cortone, Tiers-Ordre, XIVe siècle, Italie communale, Sainteté médiévale, Charisme, Autorité féminine.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Nagy, Piroska
Mots-clés ou Sujets: Bevegnati, Giunta / Legenda de vita et miraculis beatae Margaritae de Cortona / Marguerite de Cortone, sainte -- Influence / Marguerite de Cortone, sainte -- Culte / Saints -- Biographies / Saintes chrétiennes -- Italie -- Histoire -- 500-1500 (Moyen Âge) / Tiers-Ordre séculier de Saint-François
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département d'histoire
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 29 nov. 2016 20:36
Dernière modification: 29 nov. 2016 20:36
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9116

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...