Le travail de légitimation des organisations artistiques à l'épreuve d'une extension du pluralisme : étude du cas des relations art-affaires

Benzakour-Durand, Myriam (2016). « Le travail de légitimation des organisations artistiques à l'épreuve d'une extension du pluralisme : étude du cas des relations art-affaires » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences de la gestion.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (17MB)

Résumé

Cette recherche tente de comprendre le déroulement du processus de légitimation dans le contexte pluraliste des organisations artistiques lors de la relation art-affaires. Ce phénomène fut étudié à travers le thème actuel de la promotion de l'engagement des gens d'affaires et des entreprises dans le milieu artistique de la région du Montréal métropolitain. L'objectif est de comprendre comment l'organisation artistique montréalaise réagit lors de l'intégration d'instances d'affaires dans son milieu et comment se déroule le processus de légitimation lors de l'extension des différentes logiques en tensions. Ce travail de recherche repose sur une analyse de dix cas d'organisations artistiques montréalaises qui ont participé ou qui avaient l'intention de participer aux initiatives art-affaires développées par le Conseil des arts de Montréal (CAM). Les entretiens avec les organisations participantes ont permis de recueillir des données relatives à leur expérience d'intégration d'instances d'affaires dans leur organisation et ainsi, de documenter le phénomène d'extension du pluralisme lors de la relation art-affaires. L'analyse des résultats, supportée par les théories recensées dans la revue de littérature, a révélé les difficultés organisationnelles liées au pluralisme des organisations (prises de décisions, répondre à des objectifs multiples, constructions de compromis), aux critères de légitimité de base dans le milieu des arts et aux stratégies d'intégration d'instances d'affaires. Ainsi, les résultats ont d'abord permis de corroborer l'importance de la stratégie de légitimation utilisée pour le développement de consensus entre les différentes logiques en tensions, et ensuite de confirmer la place centrale qu'occupent le milieu et les pratiques sociales dans le processus de légitimation. De plus, cette recherche a soulevé deux modèles de gestion du pluralisme selon la structure de l'organisation : la gestion structurelle du pluralisme, qui aborde les différentes notions de légitimité en isolant les différents champs sociaux, et la gestion organique qui construit la légitimité en intégrant les éléments paradoxaux. L'analyse a aussi démontré le bricolage stratégique adopté par les organisations artistiques dans leur rapport à la légitimité. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : contexte pluraliste, organisation artistique, processus de légitimation, stratégie, relation art-affaires.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Germain, Olivier
Mots-clés ou Sujets: Art et affaires -- Montréal -- Études de cas / Légitimité organisationnelle / Industries culturelles
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 15 déc. 2016 14:41
Dernière modification: 15 déc. 2016 14:41
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9165

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...