Les déterminants de l'épargne chez le jeune travailleur québécois

Cognée, Natacha (2016). « Les déterminants de l'épargne chez le jeune travailleur québécois » Mémoire. Montréal, Québec, Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences de la gestion.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (38MB)

Résumé

Cette étude a pour objectif l'identification des différentes variables qui peuvent avoir une influence sur le comportement d'épargne du jeune travailleur. Dans différents domaines, de nombreuses études empiriques sur les comportements d'épargne ont été réalisées (Xiao et Noring 1994). Cependant, les recherches sur les motivations directes de l'épargne demeurent rares. Récemment, la recherche sur le sujet accorde davantage d'importance à la coexistence de plusieurs motifs d'épargne (Canova et al., 2005). Or, jusqu'à ce jour, peu d'études mesurent l'influence des différents motifs d'épargne sur les catégories d'épargnants (Fisher et Montalto, 2010). La présente étude permettra de mettre à jour et contribue à la construction de connaissances sur le sujet en allant examiner de plus près les différentes variables. Il s'agit d'une recherche théorique où les résultats reposent sur l'information recueillie auprès de 702 répondants par le biais d'entrevues téléphoniques assistées par ordinateur. Comme cette étude s'insère dans une plus vaste recherche commanditée par l'organisme Question Retraite, les thématiques à l'étude étaient présélectionnées. Le choix des composantes des thématiques a été fait en se basant sur la littérature. Parmi les facteurs retenus se trouvent les caractéristiques individuelles : (1) le revenu (2) l'âge (3) les variables psychologiques telles que l'intention et l'habitude (4) l'établissement d'objectif et (5) l'évaluation des besoins financiers. Aussi, les variables associées au stimuli marketing, soit (6) les techniques promotionnelles ont été identifiées. Parmi les facteurs situationnels se trouvent les variables suivantes : (7) l'influence de l'entourage et (8) l'horizon temporel. Les résultats confirment l'existence de relations significatives entre les variables sociodémographiques et le comportement d'épargne du jeune travailleur. L'établissement d'objectif(s) ainsi que des besoins financiers (anticipation du revenu, budget) sont associés au comportement d'épargne du jeune travailleur. Les résultats démontrent que les techniques promotionnelles sont un bon moyen pour initier les non-épargnants à l'épargne. Toutefois, la relation entre l'entourage et le comportement du jeune travailleur n'est pas aussi forte qu’attendu. En effet, seule la discussion avec les parents et la rencontre avec un conseiller financier ont démontré une relation significative. Ensuite, une discussion portant sur les principaux résultats est présentée. Certaines limites sont identifiées et plusieurs avenues de recherche futures sont suggérées. Finalement, plusieurs recommandations managériales sont proposées. Mots-clés : Épargne, jeune travailleur, comportement financier, promotion, marketing social

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Ricard, Line
Mots-clés ou Sujets: Épargne / Finances personnelles / Jeunesse -- Travail -- Québec (Province) / Attitudes / Influence
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 15 déc. 2016 18:41
Dernière modification: 15 déc. 2016 18:41
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9172

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...