Exotisme en communication interculturelle : danse, rencontres et mouvement vers l'altérité

Covanti, Véronique Anna (2007). « Exotisme en communication interculturelle : danse, rencontres et mouvement vers l'altérité » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Dans ce mémoire en communications interculturelles, nous questionnons la place de l'exotisme lors d'une rencontre entre des Montréalais francophones et lusophones partageant une pratique artistique et corporelle commune, soit des cours de capoeira et de samba dispensés par des membres de la communauté brésilienne. Pour débuter, effectuons une recension d'écrits théoriques sur la question de l'exotisme et de l'Autre, en croisant le propos d'auteurs ayant réfléchi à la rencontre de cultures à travers le temps. À partir de concepts exploratoires tels que la curiosité, l'étonnement, l'attention envers l'autre et ce qu'on découvre et l'expérience exotique, nous explorons quelques-unes des multiples façons de parcourir le chemin entre soi et l'autre, ainsi que ce tout qui nous dépasse. Sur ces assises théoriques, nous proposons une grille d'interprétation de notre crû. Aussi, sous forme de typologie, nous systématisons quatre formes de rencontre en rendant opératoires des concepts sur la rencontre interculturelle et intersubjective, et ce, avec la souplesse requise par ce type d'instrument en communications et en sciences sociales. Nous nous en servons par la suite comme moyen de regroupement de nos constats et de relance de notre analyse. Nous les développons à partir de deux représentations symboliques des expériences et reflets socio-culturels brésiliens, soit la capoeira, art martial, anciennement une lutte dansée, et la samba de gafieira, danse de couple folklorique brésilienne, les deux aussi bien pratiquées par des Brésiliens que des Québécois d'origine à Montréal. Nous cherchons à comprendre si un dialogue, bien qu'il se situe hors du langage parlé, peut s'installer lors du partage de ces expériences expressives, se jouant au ras des sens. En lien avec la question du corps et de la temporalité en communication, nous explorons quelles relations à l'autre cette situation de communication est susceptible de créer, du coup favorisant une mise à distance esthétique et éthique lors de la rencontre. À la suite de l'enquête ethnographique à l'intérieur de laquelle nous interrogeons à 2 et 3 reprises quatre montréalais francophones sur leurs pratiques ainsi que deux professeurs brésiliens, nous découvrons comment chacun a chorégraphié la rencontre avec l'autre. De leurs expériences où s'entrecroisent sensibilité et réflexivité, naissent des pistes éclairantes quant à nos réflexions initiales. Surgissent aussi des questionnements sur la société québécoise relativement à sa manière de vivre le lien social, son ouverture et ses limites quant aux rencontres avec cette forme d'altérité. Entre contact avec l'autre et reconnaissance de celui-ci, se dessinent des parcours éloquents de Montréalais francophones et lusophones à propos de thèmes tels que l'amitié, l'esthétique, la violence et le sacré. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Rencontre, Exotisme, Danse, Communication interculturelle, Expression artistique, Altérité, Capoeira, Samba.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: DesAulniers, Luce
Mots-clés ou Sujets: Exotisme, Communication interculturelle, Danse, Lusophonie, Communauté francophone, Altérité, Samba (Danse), Capoeira (Danse)
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 02 sept. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:05
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/926

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...