La (dé)sécuritisation de la menace nucléaire iranienne par l'administration Obama

Amyot, Mathieu (2016). « La (dé)sécuritisation de la menace nucléaire iranienne par l'administration Obama » Mémoire. Montréal, Québec, Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (13MB)

Résumé

Ce mémoire consiste en une analyse constructiviste critique des conceptions respectives de l'imaginaire sécuritaire américain de l'administration Obama et de l'American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) ainsi que de leur implication sur la place du dialogue dans le règlement de l'enjeu nucléaire entre les États-Unis et l'Iran. Pour ce faire, notre travail cherche à répondre aux questions suivantes : En quels termes la Maison-Blanche et l'AIPAC représentent-ils respectivement l'imaginaire sécuritaire américain face au programme nucléaire iranien? À quel point ces différentes représentations de Soi et de l'Autre en tant que menace ouvrent ou ferment l'espace pour le dialogue dans le règlement de la question du programme nucléaire iranien? Partant d'un cadre constructiviste critique nous démontrons comment dans un contexte de situation économique précaire et empêtrée dans deux longues guerres, l'administration Obama fait de la prolifération et du terrorisme nucléaires les nouvelles menaces prioritaires ; dangers incarnés principalement par l'Iran. Face à cette conjoncture, la Maison-Blanche présente les États-Unis comme un exemple et un leader en matière de non-prolifération nucléaire. Parallèlement à cette représentation de Soi, la Maison-Blanche trace le portrait de l'Autre, l'Iran, en l'opposant à l'internationalisme américain. Toutefois, nous argumentons que la représentation de l'ennemi par l'administration Obama désécuritise partiellement la menace iranienne, invalide l'option de la guerre et ouvre un espace à la négociation dans le règlement de l'enjeu du nucléaire iranien. En contrepartie, le discours de l'AIPAC sécuritise la menace nucléaire iranienne et ferme la porte à l'option du dialogue. Ainsi, les intérêts et les menaces à la sécurité des États-Unis sont dépeints comme étant indissociables de ceux d'Israël. Dans un contexte d'urgence permanente, la possibilité d'un Iran nucléarisé est représentée comme une menace existentielle. Ce danger est très préoccupant, puisqu' il est incarné par un « régime » iranien décrit comme « hors-la-loi » et « terroriste » et agissant de mauvaise foi en poursuivant des ambitions hégémoniques au Moyen-Orient. _____________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : imaginaire sécuritaire - sécuritisation - constructivisme critique – États-Unis - Barack Obama - République islamique d'Iran

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: O'Meara, Dan
Mots-clés ou Sujets: Armes nucléaires -- Iran / Armes nucléaires -- Contrôle / Non-prolifération nucléaire / Menaces / Sécurité internationale / Représentations sociales / Constructivisme / American Israel Public Affairs Committee / Obama, Barack / États-Unis -- Politique et gouvernement -- 2009- / États-Unis -- Relations extérieures
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 19 janv. 2017 20:06
Dernière modification: 19 janv. 2017 20:06
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9264

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...