Étude comparative de nouveaux indices de détection de réponses inappropriées

Béland, Sébastien (2015). « Étude comparative de nouveaux indices de détection de réponses inappropriées » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (19MB)

Résumé

Lors de l'administration d'instruments visant à mesurer le niveau d'habileté d'un étudiant, il est fréquent d'assister à des tentatives de réponses inappropriées telles que la réponse au hasard et l'inattention. Plusieurs approches ont déjà été développées pour détecter ce type de réponses (Zickar et Drasgow, 1996). Parmi celles-ci, l'utilisation d'indices de détection de patrons de réponses inappropriés (person-fit index) est certainement l'approche qui est la plus étudiée et qui semble la plus prometteuse (Karabatsos, 2003; Meijer et Sijtsma, 2001). Dans le cadre de ce projet doctoral, nous nous concentrerons sur trois indices de détection populaires qui présentent des caractéristiques permettant d'en faciliter l'interprétation : lz (Drasgow, Levine et Williams, 1985), ZU (Wright et Masters, 1982) et ZW (Wright et Masters, 1982). Toutefois, il s'est avéré qu'ils sont tous fortement affectés par le fait que l'habileté d'un étudiant est estimée plutôt que réelle (Li et Olejnik, 1997; Molenaar et Hoijtink, 1990). Voilà pourquoi Snijders (2001) a proposé une version corrigée de l'indice lz (nommée lz*) et qui prend considération de ce problème important. L'objectif général de ce projet sera de corriger deux autres indices selon l'approche de Snijders (2001) : ZU* et ZW*. De plus, nous investiguerons le comportement des indices corrigés lz*, ZU* et ZW* et de leur version standardisée lz, ZU et ZW. Pour ce faire, nous effectuerons trois études différentes : une analyse descriptive des scores des indices, une analyse des erreurs de type I et une analyse de leur puissance de détection. Les analyses ont démontré que c'est l'indice corrigé lz* qui est le plus intéressant à utiliser puisque ses scores suivent approximativement la loi N(0,1) et ils permettent de bien détecter la réponse au hasard et l'inattention dans la majorité des situations de simulation. À l'opposé, les scores de ZU et ZU* ne suivent pas systématiquement les quantiles de leur loi théorique. Pour cette raison, l'utilisation de ces indices n'est pas recommandée en contexte réel. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : mesure, théorie de la réponse aux items, indice de détection de patrons de réponses inappropriés, étude de simulation

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Raîche, Gilles
Mots-clés ou Sujets: Apprentissage -- Évaluation / Tests et mesures en éducation / Biais dans les réponses / Détection de patrons de réponses inappropriés / Théorie des réponses aux items / Méthodes de simulation
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 30 janv. 2017 17:12
Dernière modification: 30 janv. 2017 17:12
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9298

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...