Communication d'entreprise et cohérence des messages en période de fusion-acquisition : étude de la fusion BioChem Pharma/Shire Pharmaceuticals

Breault, Élise (2004). « Communication d'entreprise et cohérence des messages en période de fusion-acquisition : étude de la fusion BioChem Pharma/Shire Pharmaceuticals » Mémoire. Montréal, Québec, Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

Cette recherche a pour but, dans un premier temps, de décrire et d'analyser les messages diffusés par BioChem Pharma (société canadienne) lors de son processus de fusion avec Shire Pharmaceuticals (société britannique), deux entreprises du domaine pharmaceutique. Cette étude vise aussi à établir jusqu'à quel point une cohérence se dégage de la multitude des messages étudiés, c'est-à-dire voir dans quelle mesure les messages sont caractérisés par un argumentaire commun. Dans un même ordre d'idées, la recherche tentera de découvrir si des arguments ou éléments contradictoires cohabitent dans ces messages. L'intérêt central de cette recherche est de savoir si le contenu des messages varie selon le public cible auquel est destinée l'information. Le cas échéant, nous voudrons identifier et définir ces variations. Ainsi, les messages seront classés puis analysés selon le public qu'ils visent. Les principaux publics cibles concernés par la campagne d'information de BioCbem lors de sa fusion avec Shire sont ses employés, ses actionnaires ainsi que les médias. La période d'analyse débute avec l'annonce officielle de l'intention de fusion et se termine avec la clôture de la fusion (du 11 décembre 2000 au 11 mai 2001). Deux grandes pratiques de la communication d'entreprise sont confrontées dans cette recherche. Se situe, d'un côté, l'adaptation du message à l'audience visée et, de l'autre, l'homogénéité du discours devant se dégager de l'ensemble des messages de l'entreprise, tous publics confondus. Notre question de recherche vise à connaître dans quelle mesure les messages émis par BioChem entre le 11 décembre 2000 et le 11 mai 2001, même s'ils s'adressent à une multitude de publics, sont cohérents entre eux et ne se contredisent pas. La méthode préconisée pour l'étude des messages est l'analyse de contenu à l'aide d'une grille de lecture. Nous avons aussi utilisé l'entrevue semi-dirigée pour recueillir des renseignements auprès d'une représentante de l'entreprise. Les principaux résultats obtenus suite à l'analyse font d'abord ressortir qu'il existe un argumentaire de base présent dans chacun des messages et que celui-ci est centré sur les avantages de la fusion. Puis, l'analyse des résultats met en lumière la grande différence entre le discours destiné aux employés et celui destiné aux investisseurs, particulièrement sur le plan de la divulgation des risques reliés à la fusion. Même si des éléments invariants composent la communication d'entreprise analysée, donc même si une cohérence et une homogénéité s'en dégage, plusieurs facettes des messages sont très différentes selon le public auquel l'information est destinée. __________________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : BioChem Pharma, cohérence, communication d'entreprise, fusion et acquisition, message, public cible.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Maisonneuve, Danielle
Mots-clés ou Sujets: BioChem Pharma / cohérence / communication d'entreprise / fusion et acquisition / message / public cible
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 févr. 2017 14:42
Dernière modification: 06 févr. 2017 14:42
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9329

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...