La transmission de l'identité religieuse dans un contexte d'immigration : le cas de réfugiés tamouls hindous d'origine sri-lankaise à Montréal

Bradley, Mark (2007). « La transmission de l'identité religieuse dans un contexte d'immigration : le cas de réfugiés tamouls hindous d'origine sri-lankaise à Montréal » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences des religions.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Le Sri Lanka est un petit pays insulaire de l'Asie du Sud, situé au sud-est de l'Inde, et où sévit, depuis plus de vingt-cinq ans, une terrible guerre civile. Des centaines de milliers de membres de la minorité ethnique tamoule du Sri Lanka sont aujourd'hui réfugiés aux quatre coins du globe et, en particulier, au Canada. À Montréal, ils seraient entre dix et quinze mille et la plupart d'entre eux sont hindous. Aujourd'hui la communauté a construit ou aménagé quatre temples religieux dans la région métropolitaine et elle entend bien assurer sa continuité dans ce nouveau territoire qu'elle partage désormais avec les autres Québécois. À ce jour, la communauté est surtout constituée d'immigrants de première génération. Mais les jeunes poussent et se multiplient. Qu'adviendra-t-il de ces jeunes dans quinze ou vingt ans? Parleront-ils encore tamoul? Seront-ils toujours hindous? La communauté est d'ores et déjà en mode de transmission identitaire. Dans la présente dissertation, nous allons tenter de répondre à diverses questions relatives à cette dernière et plus particulièrement à la transmission de l'identité religieuse hindoue dans un contexte de migration, celui de la communauté tamoule sri-lankaise de Montréal. Nous allons nous intéresser, entre autres, aux valeurs que quelques adultes, tous nés au Sri Lanka et donc de première génération, souhaitent voir être transmises à leurs enfants qui feront partie de la seconde génération de la communauté. Notre hypothèse centrale est que la religion joue un rôle majeur chez le nouvel arrivant et qu'elle constitue une stratégie essentielle permettant à l'immigrant de maintenir une continuité d'identité (Beyer, 2006b). Nous croyons que la religion, et plus particulièrement la pratique religieuse, servent de puissants véhicules à la transmission intergénérationnelle de tout un bagage identitaire, à la fois culturel et linguistique, mais aussi moral. De type qualitatif, la présente analyse est essentiellement le produit d'une étude de terrain menée depuis près de trois ans au sein de la communauté tamoule d'origine sri-lankaise de Montréal, et comprenant à la fois une part d'observation participante et une part d'entrevues. En comparant les pratiques religieuses de certains individus aujourd'hui dans leur pays d'adoption avec celles qu'ils avaient dans leur pays d'origine, en mettant en parallèle la formation religieuse reçue et celle offerte actuellement au sein de la communauté, et enfin en étudiant les réponses de nos interlocuteurs quant à leurs priorités et quant aux valeurs qu'ils souhaitent léguer à leurs enfants, nous croyons pouvoir mieux comprendre comment se réalise le phénomène de reconstruction identitaire dans un contexte d'immigration.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Boisvert, Mathieu
Mots-clés ou Sujets: Enfant d'immigrant, Identité (Psychologie), Hindouisme, Immigrant Sri Lankais, Relation entre générations, Tamoul (Peuple d'Asie), Valeur sociale, Vie religieuse, Montréal (Québec)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sciences des religions
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 sept. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:05
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/933

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...