Étude des associations entre capacités physiques et fonctions cognitives chez les personnes âgées et impacts d'une intervention multidomaine

Desjardins-Crépeau, Laurence (2017). « Étude des associations entre capacités physiques et fonctions cognitives chez les personnes âgées et impacts d'une intervention multidomaine » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Devant les changements démographiques qui s'opèrent à l'échelle mondiale, la recherche sur les déterminants du bien-vieillir apparaît fondamentale. Bien que le vieillissement s'accompagne d'un risque accru de présenter des déficits cognitifs, le déclin des fonctions mentales ne constitue pas une conséquence inévitable du vieillissement, tel que le suggère la grande hétérogénéité interindividuelle dans les trajectoires des performances cognitives au cours de l'avancée en âge. L'identification de facteurs modérateurs du déclin cognitif associé au vieillissement revêt ainsi une importance capitale. De plus, puisque certaines fonctions cognitives spécifiques semblent jouer un rôle prépondérant dans le maintien de l'autonomie fonctionnelle, la prédiction de ces fonctions et le développement de méthodes pour les améliorer constituent des objectifs primordiaux de la recherche. L'évolution du fonctionnement physique et du fonctionnement cognitif au cours du vieillissement semble suivre une trajectoire parallèle. Une meilleure compréhension des relations qui unissent ces deux fonctions du système nerveux est importante pour l'identification de personnes à risque de déclin fonctionnel ainsi que pour le développement des stratégies d'intervention efficaces. L'objectif de la première étude de cette thèse était d'explorer plus en profondeur les associations qui existent entre les capacités physiques et les fonctions cognitives d'aînés vivant dans la communauté, en tenant compte de l'impact du fardeau cardiovasculaire dans cette relation. Les résultats ont montré que la performance à un ensemble de tests physiques (vitesse de marche, force de préhension, endurance des membres inférieurs, capacités physiques fonctionnelles) était significativement associée aux performances dans les tâches cognitives mesurant la vitesse de traitement de l'information et les fonctions exécutives, mais pas à la performance en mémoire. Ces relations étaient indépendantes des variables démographiques ainsi que du fardeau cardiovasculaire. Cette observation revêt une importance majeure parce que la vitesse de traitement et les fonctions exécutives jouent un rôle essentiel dans la réalisation des activités de la vie quotidienne. Ces résultats suggèrent également la possibilité d'améliorer le fonctionnement cognitif des aînés par le biais d'intervention favorisant le maintien, voire l'amélioration, des capacités physiques. Une portion grandissante de la littérature s'intéresse aux habitudes de vie susceptibles de prévenir le déclin cognitif lié à l'âge. En particulier, les aînés qui s'engagent dans des activités cognitivement stimulantes et qui demeurent actifs physiquement présentent un plus faible risque de présenter des troubles cognitifs ou une démence. Des études d'intervention suggèrent également qu'il est possible d'améliorer le fonctionnement cognitif ou de ralentir le déclin par le biais d'un entrainement physique ou d'un entrainement cognitif. Peu d'études se sont toutefois penchées sur les bénéfices additionnels associés à la combinaison de ces deux types d'intervention. La seconde étude de la thèse présente un devis randomisé et contrôlé qui visait à examiner les effets d'une intervention multimodale sur les capacités physiques et le fonctionnement cognitif d'aînés sains. Il s'avère plausible que la combinaison des deux approches permette de potentialiser les mécanismes qui favorisent la plasticité cognitive. Chaque programme d'entrainement (physique : aérobie/résistance; cognitif : double-tâche informatisée) était associé à une condition contrôle active (physique : exercices d'étirements; cognitif : cours d'informatique). L'utilisation d'un devis factoriel 2 x 2 a permis d'assigner aléatoirement les participants dans l'une des quatre combinaisons d'entrainement. Les résultats ont révélé une amélioration spécifique du contrôle attentionnel dans le groupe qui a pris part à l'entrainement en double-tâche, indépendamment de l'entrainement physique. De plus, tous les participants, indépendamment de leur groupe d'appartenance, ont vu leur mobilité, leur vitesse de traitement de l'information et leurs capacités d'inhibition s'améliorer suite à l'intervention. Toutefois, aucun effet synergétique entre les deux types d'entrainement n'a été observé, c'est-à-dire que la combinaison de l'entrainement physique (aérobie/résistance) avec l'entrainement cognitif (double-tâche) n'a pas mené à des bénéfices supplémentaires sur le plan cognitif. Ces résultats indiquent d'une part que diverses modalités d'entrainement peuvent s'avérer autant efficaces pour mener à une amélioration de la capacité fonctionnelle, de la vitesse de traitement et de l'inhibition, qui constituent tous des déterminants importants de l'autonomie des aînés. D'autre part, les résultats font la démonstration d'un effet de transfert de l'entrainement en double-tâche vers une tâche non entrainée qui sollicite la flexibilité cognitive. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Vieillissement cognitif, capacités physiques, fonctions exécutives, vitesse de traitement de l'information, entrainement physique, entrainement cognitif, entrainement combiné, mobilité

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Bherer, Louis
Mots-clés ou Sujets: Vieillissement cognitif / Cognition chez la personne âgée / Condition physique des personnes âgées / Exercices pour personnes âgées / Apprentissage cognitif / Troubles de la cognition chez la personne âgée -- Prévention
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 22 févr. 2017 15:58
Dernière modification: 22 févr. 2017 15:58
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9354

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...