Le rôle des artistes en art communautaire et le processus d'empowerment : étude auprès d'artistes et de participantes au Québec

Blais, Caroline (2016). « Le rôle des artistes en art communautaire et le processus d'empowerment : étude auprès d'artistes et de participantes au Québec » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (15MB)

Résumé

L'art communautaire se caractérise par le travail de collaboration et de cocréation entre une artiste et une communauté ou des participantes issues d'un groupe opprimé. Même si l'on retrouve des objectifs sociopolitiques qui se rapprochent des composantes d'un processus d'empowerment, il existe peu de références documentaires qui développent sur le lien entre ce concept et l'art communautaire. Il existe aussi peu de littérature relatant le point de vue des artistes-facilitatrices et des participantes sur le rôle des artistes, dans ce type de projet, tout comme sur les enjeux et rapports de pouvoir qui en découlent. Notre recherche s'intéresse à comment ces deux groupes de personnes parlent du rôle de l'artiste-facilitatrice et du processus d'empowerment qui prend place au sein de projets d'art communautaire. Elle consiste en une étude qualitative utilisant l'entretien collectif comme outil de collecte de données. Nous avons réalisé cinq entrevues de groupe, dont deux avec des artistes-facilitatrices (n=2, n=2), deux avec des participantes (n=2, n=4) et un groupe mixte, avec la présence d'une artiste-facilitatrice et de cinq participantes (n=6). Les fondements théoriques de notre recherche se basent, entre autres, sur les travaux de Judith A. B. Lee qui abordent le groupe comme un contexte nécessaire au développement de l'empowerment, et présentent une conceptualisation liée au paradigme structurel. L'analyse des données nous a permis de relever les similitudes et différences de point de vue entre les répondantes, de faire le rapprochement entre l'art communautaire et le travail social de groupe, puis de discuter des apports spécifiques de l'art au changement social. Notre discussion met l'accent sur l'art communautaire comme processus de groupe, sur le groupe comme contexte nécessaire au développement de l'empowerment, et de la création comme action conscientisante. Elle fait également ressortir la négociation entre le rôle de l'artiste et la volonté d'un rapport non hiérarchique qui influe sur le processus notamment sur la place accordée au consensus et à une volonté d'autogestion du processus. Quant à l'apport spécifique de l'art, il nous a permis de voir la création et la diffusion comme stratégies de résistance et comme action micropolitique. En conclusion, nous nous interrogeons sur les limites d'une action micropolitique. Nous relevons toutefois l'importance de ce type d'action, dans son influence sur les différents véhicules de pouvoir et d'oppressions dans le quotidien des personnes et comme possibilité d'apaisement des souffrances générées par le vécu de ces oppressions. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : art communautaire, travail social, travail social de groupe, empowerment, micropolitique, artiste

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Mensah, Maria Nengeh
Mots-clés ou Sujets: Projets d'art communautaires -- Québec (Province) / Relations artistes-collectivité / Création collective / Service social / Autonomisation
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > École de travail social
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 févr. 2017 14:21
Dernière modification: 24 févr. 2017 14:21
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9368

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...