Le concept de conséquence logique chez Tarski et sa critique

Ouellette-Michaud, Julien (2016). « Le concept de conséquence logique chez Tarski et sa critique » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en philosophie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Il est commun, dans les manuels de logique, de présenter une définition sémantique du concept de conséquence logique. Cette approche est le fruit d'une tradition qu'on peut faire remonter au moins jusqu'aux travaux d'Alfred Tarski dans les années 1920 et 1930, lequel propose une définition du concept de conséquence en termes de modèles et de satisfaction : une conclusion est une conséquence logique d'un ensemble de prémisses si et seulement si tous les modèles des prémisses sont aussi un modèle de la conclusion. Autrement dit, une conclusion est une conséquence logique d'un ensemble de prémisses si la vérité est nécessairement préservée des prémisses à la conclusion. Cette définition a le mérite, selon Tarski, de rapporter le concept de conséquence aux critères de formalité et de nécessité. John Etchemendy a remis à l'ordre du jour l'analyse du concept de conséquence logique, dans les années 1980 et 1990, par sa critique de la définition de Tarski. Ses arguments visent à identifier des problèmes de nature conceptuelle et de nature extensionnelle dans la définition tarskienne. Selon lui, la définition repose d'abord sur une confusion entre les approches représentationnelle et interprétationnelle de la sémantique. Elle échoue ensuite à caractériser adéquatement la nécessité du concept de conséquence logique. Enfin, la définition tarskienne déclare ou bien trop, ou bien trop peu d'arguments comme étant valides. Ce mémoire porte sur la définition tarskienne du concept de conséquence logique et sur la littérature critique qu'elle a suscitée, particulièrement depuis les années 1990 et les travaux de John Etchemendy. Après des présentations philosophiques détaillées de la définition de Tarski et de sa critique par Etchemendy, je tente de réhabiliter la définition tarskienne en montrant des limites de cette critique sur chacun des trois axes. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Conséquence logique, Alfred Tarski, John Etchemendy, définition, sémantique, théorie des modèles.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Robert, Serge
Mots-clés ou Sujets: Consequentia (Logique) / Tarski, Alfred / Etchemendy, John / Sémantique / Théorie des modèles
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de philosophie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 02 mars 2017 11:49
Dernière modification: 02 mars 2017 11:49
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9385

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...