Effet de la salinité et de l'EDTA sur la toxicité des nanoparticules de magnétite et d'oxyde de cuivre chez Artemia salina, Chlamydomonas reinhardtii et Chlamydomonas euryale

Canuel, Émilie (2017). « Effet de la salinité et de l'EDTA sur la toxicité des nanoparticules de magnétite et d'oxyde de cuivre chez Artemia salina, Chlamydomonas reinhardtii et Chlamydomonas euryale » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en chimie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB)

Résumé

Les nanomatériaux étant de plus en plus répandus dans les produits ménagers, la possibilité de rejets de nanorésidus dans l'environnement devient problématique. Le présent projet vise à investiguer le comportement des nanoparticules métalliques dans le milieu marin et en eau douce afin de déterminer l'impact de la salinité et de la présence d'un ligand organique. Pour ce faire, les caractéristiques physico-chimiques et toxicologiques des nanoparticules de magnétite et d'oxyde de cuivre ont été évaluées sur Artemia sp., Chlamydomonas reinhardtii et Chlamydomonas euryale. Pour Artemia sp., les nanoparticules de magnétite n'ont pas d'effet toxique dans les conditions testées tandis que les nanoparticules d'oxyde de cuivre ont un effet létal significatif. Cet effet diminue avec l'augmentation de la salinité et la présence de l'EDTA. Toutefois, il a été remarqué que les deux nanoparticules peuvent se bioaccumuler dans les intestins des artémies. Chez les algues vertes, les nanoparticules d'oxyde de cuivre ont tendance à diminuer la viabilité cellulaire de C. reinhardtii de façon non significative. L'EDTA produit un effet de carence sur C. reinhardtii en entraînant une mortalité de 100% à l'intérieur de 48h pour une concentration de 100 mg/L. Également, l'EDTA diminue le taux de division cellulaire et l'indice de performance de la photosynthèse. Toutefois, la présence des nanoparticules a un effet stimulant sur ces deux paramètres. La solubilité des nanoparticules d'oxyde de cuivre augmente considérablement avec la présence de l'EDTA sans toutefois augmenter leur toxicité. L'augmentation de la salinité diminue l'effet toxique des nanoparticules et de l'EDTA sur Artemia sp., C. reinhardtii et C. euryale. Ce phénomène peut être expliqué par l'augmentation de la taille des agglomérats avec la salinité et une plus grande présence d'ions dans le milieu qui peuvent empêcher l'EDTA de chélater d'autres métaux. En conclusion, ce projet permet de constater que les paramètres du milieu ont un impact significatif sur les propriétés physico-chimiques des nanoparticules de magnétite et d'oxyde de cuivre qui elles-mêmes influencent considérablement leur toxicité.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Dewez, David
Mots-clés ou Sujets: Nanoparticules métalliques -- Propriétés / Nanoparticules métalliques -- Toxicité / Eau / Salinité / EDTA / Artemia / Algues vertes / Nanomatériaux / Écotoxicologie
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département de chimie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 09 mars 2017 14:36
Dernière modification: 09 mars 2017 14:36
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9407

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...