"Near enough to be neighbors yet strange enough to be the goal of our pilgrimage" : tourisme, consommation et représentations identitaires dans la péninsule gaspésienne (1929-1966)

Archambault, Jacinthe (2017). « "Near enough to be neighbors yet strange enough to be the goal of our pilgrimage" : tourisme, consommation et représentations identitaires dans la péninsule gaspésienne (1929-1966) » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en histoire.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (29MB)

Résumé

À la croisée des historiographies de la consommation, de l'identité et du tourisme, cette thèse s'intéresse à un phénomène qui marque la Gaspésie au cours du XXe siècle : l'essor du tourisme de masse. Elle s'attarde, plus précisément, à la période qui s'étend du parachèvement de la route de ceinture de la péninsule en 1929, au dépôt du volumineux rapport du BAEQ en 1966. Cette période correspond à l'essor du tourisme automobile, à la hausse de l'afflux de visiteurs et à l'intensification des efforts du gouvernement provincial pour promouvoir le tourisme dans la péninsule gaspésienne. Étudier le tourisme dans ce contexte permet non seulement de documenter l'expérience des voyageurs en territoire gaspésien, mais aussi, et surtout, de mieux comprendre les liens qui unissent l'évolution du phénomène touristique au XXe siècle, l'essor d'une société de consommation et la création et diffusion de représentations identitaires. L'objectif au cœur de cette étude est de chercher à comprendre comment les représentations identitaires relatives au tourisme sont créées, véhiculées et perçues dans la péninsule gaspésienne au cours de ces années charnières. Cette thèse s'articule autour de trois questions principales. D'abord, comment les Gaspésiens sont représentés? Ensuite, pourquoi sont-ils représentés ainsi? Et finalement, comment le contexte culturel, social et politique influence-t-il ces représentations et, inversement, quel impact ces dernières ont-elles sur le contexte? Il sera montré que les représentations de la région gaspésienne – produites par différents acteurs : État provincial, entrepreneurs privés, producteurs culturels et voyageurs – sont fortement stéréotypées et contribuent à créer l'image traditionnelle d'une population figée dans le temps. En effet, il semble que les discours produits par les différents acteurs touristiques tendent à s'harmoniser et à créer une image homogène de la région qui évolue peu avec le temps. Afin d'éclairer cette interprétation, une attention particulière sera portée au courant antimoderniste et son impact sur l'expérience touristique, ainsi qu'au pouvoir de l'image, comme facteurs importants dans la construction des représentations identitaires touristiques. Dans cette thèse, l'identité est envisagée comme un vecteur de représentations et comme une construction sociale et culturelle qui s'incarne dans les pratiques sociales et culturelles. Cette définition de l'identité éclaire les rapports entre différents acteurs qui élaborent leurs discours en répondant à diverses motivations, qu'elles soient économiques, politiques ou culturelles. Bien que ces représentations demeurent des constructions, cette thèse montre que souvent, elles n'en sont pas moins souvent perçues comme relatives à l'essence, à la nature profonde d'un groupe. La création et la diffusion de représentations identitaires spécifiques au tourisme sont également pensées, dans le cadre de cette thèse, comme des phénomènes relevant d'un processus de consommation. Les touristes dépensent pour des produits et des services lors de leurs voyages, mais ils consomment surtout une expérience. Le tourisme est ainsi envisagé en tant qu'«objet» de consommation, mais aussi comme «créateur» d'expériences de consommation. L'ébauche de représentations identitaires spécifiques demeure donc reliée intimement à cet aspect de marchandisation du voyage. Cette thèse vise donc à enrichir et à nuancer l'historiographie du tourisme québécois en se penchant sur la région gaspésienne qui n'a fait, jusqu'à présent, l'objet d'aucune analyse spécifique. En adoptant une perspective régionale et en s'attardant à plusieurs acteurs, cette étude souhaite approfondir la thématique identitaire qui soulève de multiples questions. Quelles images de la Gaspésie sont construites et véhiculées par le tourisme? Qui sont les auteurs de ses images, ses promoteurs? Quels sont leurs objectifs et leurs visions de la région? Existe-t-il une spécificité gaspésienne dans le domaine touristique et, si oui, comment se manifeste-t-elle? Toutes ces questions sont autant de guides qui servent non seulement à éclairer les représentations identitaires régionales produites dans le cadre du tourisme, mais également à comprendre les pratiques qui y sont liées et les influences auxquelles elles sont soumises. Ainsi, il sera possible de mieux saisir l'expérience du voyage en région gaspésienne au cours de la période marquante, dans le contexte d'une société de consommation en plein essor, que constitue le tournant vers le tourisme de masse. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Histoire, Québec, Gaspésie, région, tourisme, consommation, identité, représentations, antimodernisme, publicité, récit de voyage, photographie.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Fahrni, Magdalena
Mots-clés ou Sujets: Tourisme -- Gaspésie -- Histoire -- 20e siècle / Gaspésie (Québec) / Opinion publique / Descriptions et voyages / Consommation / Identité collective / Tourisme -- Publicité / Voyageurs / Photographie de voyage
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département d'histoire
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 10 mars 2017 14:56
Dernière modification: 10 mars 2017 14:56
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9429

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...