La place publique comme antre de l'instantanéité influencée par son contexte : étude de cas multiple à Paris et à Rome

Derrien, Stevan (2016). « La place publique comme antre de l'instantanéité influencée par son contexte : étude de cas multiple à Paris et à Rome » Mémoire. Montréal, Québec, Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études urbaines.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (18MB)

Résumé

Les grandes métropoles sont des espaces en perpétuel mouvement, de lieux de vitesse et de mobilité où la chorégraphie urbaine ne s'arrête jamais et où l'individu adapte son rythme à la dynamique de la ville selon une temporalité urbaine qu'il ne maîtrise pas. Cette recherche s'impose comme une volonté de poursuivre les études menées sur la figure du flâneur et sur la question de l'ancrage à la ville, détachée de la contrainte temporelle. Nous abordons plus spécifiquement le lien, tant physique que psychologique, qui s'établit entre les citadins faisant preuve d'instantanéité et les places publiques, en s'appuyant sur une étude de cas multiple réalisée au sein de deux places de quartier, la place Dauphine à Paris et la piazza della Madonna dei Monti à Rome, ainsi que deux places dites emblématiques, la place parisienne de la Sorbonne et la piazza di Pietra romaine. À travers une observation non-participante de près de 13 000 usagers, la recherche souhaite comprendre en quoi les places publiques ont-elles conservées un caractère d'instantanéité au sein des villes, sous quelle forme cette instantanéité se présente et pourquoi. Premièrement, les données ont permis de comprendre que les places publiques offrant un cadre bâti emblématique mené par un monument d'exception engendrent des types d'instantanéité différents des places de quartiers. L'instantanéité est plus interactive et la relation entre l'homme et son environnement se retrouve biaisée par la mise en spectacle et par le regard par intermédiaire qui exige une distanciation, au contraire de l'imprégnation du flâneur. Deuxièmement, l'instantanéité est dépendante du statut du participant mais aussi de l'aménagement de la place publique et de ses affordances. L'influence du cadre bâti définira donc une instantanéité que l'on qualifie de passive, interactive ou contemplative, en fonction du comportement adopté et de la relation qui s'établit entre la place et l'usager. La recherche explore une vision généralisable de la réalité de l'instantanéité des places publiques, mettant en lumière les dimensions observables et suggérées du lien entre le citadin et son environnement lorsque ses pas s'ancrent dans l'espace. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : instantanéité, place publique, appropriation, affordances, Paris, Rome.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Bélanger, Hélène
Mots-clés ou Sujets: Places / Paris / Rome / Instantanéité / Citadins -- Gestion du temps / Citadins -- Attitudes / Appropriation
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion > Département d'études urbaines et touristiques
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 21 mars 2017 15:09
Dernière modification: 21 mars 2017 15:09
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9452

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...