Les femmes autochtones et l'éducation postsecondaire

Savard, Julie (2010). « Les femmes autochtones et l'éducation postsecondaire » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB)

Résumé

Les difficultés scolaires chez les Autochtones sont reconnues comme une réalité complexe. Ce mémoire a pour but de donner une voix aux femmes autochtones qui poursuivent des études postsecondaires. Qu'est-ce qui amène les femmes autochtones à poursuivre des études postsecondaires? Le décrochage scolaire est très élevé en milieu autochtone et les étudiants autochtones aux études postsecondaires sont une minorité. Pour faire émerger de nouvelles connaissances sur le sujet, le concept central de ce mémoire est celui du système d'oppressions entrecroisées. Le soutien social et la résolution de la tension entre la tradition et la modernité sont aussi des concepts utilisés dans ce mémoire. Les témoignages de huit femmes autochtones qui sont ou qui ont fait des études postsecondaires et qui ont habité une partie de leur vie dans une communauté autochtone sont recueillis par le biais d'entrevues semi-dirigées. Les résultats obtenus sont de plusieurs ordres. Dans un contexte où les Autochtones font souvent mauvaise figure dans les différents médias, ce mémoire dégage plutôt une expérience positive du parcours d'études postsecondaires chez ces huit femmes autochtones. C'est ce qui en fait son originalité. D'abord, les répondantes possèdent des caractéristiques en lien avec la réussite scolaire. De plus, des personnes significatives et même des modèles les ont accompagnées dans leur cheminement scolaire. Le soutien financier que les étudiantes reçoivent du conseil de bande s'avère une aide significative pour elles. De plus, leur désir de contribuer à l'amélioration des conditions de vie des Autochtones est certes une source de motivation importante pour ces étudiantes. Les résultats lèvent le voile sur les difficiles contacts entre les Autochtones et les « Blancs ». Les répondantes considèrent nécessaire l'ouverture à l'autre. Elles n'opposent pas la tradition à la modernité, mais elles les intègrent. Des recommandations émanent des propos des répondantes : se pencher sur la situation des femmes autochtones dans les communautés du Québec, développer l'économie des communautés autochtones du Québec, valoriser les modèles dans les communautés, bonifier le système d'aide financière pour les étudiants autochtones et soutenir les étudiants autochtones en milieu urbain. Cette recherche pointe en faveur de la nécessité d'un changement social afin d'améliorer la situation scolaire des Autochtones. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Femmes autochtones, éducation postsecondaire, système d'oppressions entrecroisées, soutien social, tradition et modernité.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Berteau, Ginette
Mots-clés ou Sujets: Femmes autochtones -- Éducation -- Québec (Province) / Enseignement postsecondaire / Réseaux sociaux / Oppression / Autochtones -- Mœurs et coutumes / Modernité
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > École de travail social
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 27 mars 2017 13:31
Dernière modification: 27 mars 2017 13:31
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9489

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...