Teacher assessment practices and perceptions : the use of alternative assessments within the Quebec education reform

Elharrar, Yaniv (2006). « Teacher assessment practices and perceptions : the use of alternative assessments within the Quebec education reform » Thèse. Montréal, Québec, Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (16MB)

Résumé

Avec la réforme québécoise de l'éducation en toile de fond, cette recherche étudie les perceptions des enseignants des évaluations en classe et de leurs pratiques actuelles d'évaluation en classe. Plus particulièrement, ce projet de thèse a cherché à avoir une meilleure compréhension de l'étendue avec laquelle les enseignants utilisent différents outils et méthodes d'évaluation pour comprendre et soutenir à la fois les processus d'apprentissage et d'enseignement. Les trois objectifs suivants ont guidé la recherche : 1) Documenter les pratiques d'évaluation les plus souvent utilisées pendant l'année par des enseignants des Cycles Un et Deux dans deux matières : Langage (français ou anglais) et Mathématiques. 2) Explorer les perceptions des élèves concernant les évaluations tenues par les enseignants des Cycles Un et Deux. 3) Évaluer les connaissances, perception et l'enthousiasme des enseignants des Cycles Un et Deux à utiliser des formes variées d'Évaluations alternatives dans différentes situations d'apprentissage. Un échantillon de 65 enseignants en français, anglais et mathématiques des Cycles Un et Deux du primaire, affiliés à la commission scolaire Lester B. Pearson et les Écoles Indépendantes Juives de Montréal, ont participé à la recherche. Un questionnaire a été développé pour établir les perceptions des enseignants et des élèves concernant les pratiques évaluatives, de même que pour mesurer leurs connaissances, perceptions et utilisation de méthodes alternatives d'évaluation. Le questionnaire requiert que les participants complètent plusieurs échelles de Likert, transcrivent des réponses à des questions et répondent verbalement à plusieurs questions posées par le chercheur. L'analyse des données obtenues à partir des questionnaires est de nature qualitative (analyse de contenu) et quantitative (pourcentage, chi-carré). Les enseignants perçoivent généralement que les pratiques d'évaluation qu'ils utilisent en classe avec leurs élèves, qu'elles soit des techniques traditionnelles ou des types d'évaluation plus alternatives, retiennent à la fois des avantages et des inconvénients à leur utilisation. Plusieurs participants à l'étude ont rapporté qu'avec l'avènement de la réforme d'éducation au Québec, la façon qu'ils perçoivent les apprentissages des élèves et, par extension, l'évaluation des élèves, a quelque peu changé au cours des dernières années. Les données obtenues ont également révélé que certains facteurs ont plus de chance d'influencer les pratiques d'évaluation des enseignants. Par exemple, les pratiques d'évaluation actuelles des enseignants varient selon la matière enseignée. Les résultats démontrent aussi que le fait, pour les enseignants, d'être prêts à essayer de nouvelles idées et différentes formes d'évaluation semble dépendre de la qualification académique. Les enseignants qui avaient des qualifications académiques plus élevées étaient plus enclins à essayer de nouvelles idées que ceux qui avaient des qualifications académiques plus faibles. Les données recueillies font également ressortir que les intervenants possédant une meilleure compréhension des différences entre les évaluations traditionnelles et alternatives sont plus enclins à utiliser des évaluations alternatives dans leur répertoire d'outils d'évaluation. De plus, les enseignants de la commission scolaire publique étaient plus portés à utiliser des méthodes d'évaluation alternatives en comparaison aux enseignants des écoles juives. Il semble également y avoir une division entre les méthodes d'évaluation utilisées au Cycle Un et au Cycle Deux, l'utilisation de méthodes alternatives étant plus prévalent dans le second cas. Finalement, les enseignants avec une éducation plus formelle (c.à.d. niveau universitaire) semblaient être plus ouverts aux possibilités de nouvelles méthodes d'évaluation, alors que ceux avec moins d'éducation semblaient plus portés vers les méthodes plus traditionnelles. Les résultats obtenus sont essentiellement discutés à la lumière des écrits recensés en matière d'évaluation, soit chez les auteurs faisant le point sur les travaux récents en psychologie cognitive et en évaluation alternative, soit chez ceux associés aux récentes réformes éducatives mises en place et plus particulièrement celle présentement en voie d'implantation ici au Québec.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que remise par l'auteur.
Directeur de thèse: Lemerise, Tamara
Mots-clés ou Sujets: Enseignant / Évaluation pédagogique / Méthode d'évaluation / Réforme du système éducatif / Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 27 mars 2017 13:35
Dernière modification: 27 mars 2017 13:35
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9490

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...