Validation et évaluation d'une application pour téléphone intelligent comme soutien à la thérapie cognitive comportementale de la dépression

Bibaud-De Serres, Antoine (2017). « Validation et évaluation d'une application pour téléphone intelligent comme soutien à la thérapie cognitive comportementale de la dépression » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (21MB)

Résumé

La psychothérapie cognitive comportementale (TCC; Beek, Rush, Shaw et Emery, 1979) se trouve parmi les approches les plus étudiées et recommandées pour le traitement de la dépression et la prévention du suicide (Wenzel, Brown et Beek, 2009). Les études révèlent que les exercices à domicile donnés sous format papier crayon et le plan de sécurité pour crise suicidaire seraient particulièrement indiqués dans cette psychothérapie. Tablant sur ces mécanismes actifs, Labelle et Bibaud-De Serres (2012) ont développé une application iPhone pour assister la TCC en adaptant un cadre méthodologique qui divise la maturité technologique de l'outil en neuf étapes (Programme canadien pour la commercialisation des innovations; PCCI, 2012). Le premier chapitre fait le point sur le niveau de connaissances scientifiques dans ce champ de recherche. Il s'avère que cette application est novatrice, bien que nous ignorions son impact en TCC. La présente thèse vise à déterminer : (1) s'il est exact d'avancer que l'application mobile @Psy ASSISTANCE rejoint les niveaux 4, 5, 6 et 7 de maturité technologique du PCCI lors de validations dans un contexte d'essai général, d'environnement simulé et d'environnement opérationnel, et (2) s'il est juste d'affirmer que l'application ne nuira pas à l'établissement de l'alliance thérapeutique en TCC de la dépression et à l'impact du traitement chez l'adulte. Ce faisant, la présente thèse a pour objectif de vérifier si l'application dans sa forme finale rejoint les niveaux 8 et 9 du PCCI dans un environnement opérationnel. Le deuxième chapitre porte sur le processus de validation de l'application et compte trois volets. D'abord, un sondage effectué auprès de 145 professionnels en santé mentale révèle que l'application est favorablement reçue, et que la pertinence en recherche et en intervention est jugée élevée. Au total, 305 commentaires sont classés en quatre thèmes : l'appréciation (45 % des entrées); les limites (15 %); les préoccupations (28 %); et les suggestions (12 %). Des enjeux importants entourant l'application sont identifiés. Ensuite, six doctorants et deux professeurs en psychologie testent l'application et cotent positivement les modules testés, avec une moyenne générale de 4,43 / 5. Les scores sont élevés pour les variables de clarté, de facilité d'utilisation et de la pertinence au traitement. Un total de 143 problèmes d'utilisation sont identifiés. De ce nombre, 106 sont jugés prioritaires, puis résolus. Ces problèmes sont d'ordres techniques, esthétiques ou conceptuels. Enfin, deux patients dépressifs testent l'application et la cotent de manière favorable avec une moyenne de 4,13 / 5. Les variables de clarté et de facilité d'utilisation sont élevées, bien que la pertinence au traitement soit plus faible (3,47 / 5). Sur 18 problèmes d'utilisation soulevés, trois sont considérés comme prioritaires. Ainsi, l'application rejoint le niveau de maturité technologique approprié à chaque volet, ce qui correspond aux niveaux 4, 5, 6 et 7 du PCCI. Le troisième chapitre porte sur l'évaluation d'une TCC assistée par l'application. Quatre patientes dépressives bénéficient d'une TCC standardisée de 12 rencontres. Un devis à niveaux de base multiples comportant des mesures prétest, post-test, et au suivi de 3 et de 6 mois est retenu. L'intégrité thérapeutique est évaluée à 96,26 %. Les résultats révèlent qu'il est possible de conclure visuellement à un effet positif de la psychothérapie pour trois des quatre patientes, alors qu'un effet moins prononcé est observé pour une autre. Les indices cliniques (C) de changement calculés aux différents temps de mesures et pour les différents patients révèlent que 93,75 % des indices calculés sont significatifs. Les ANOVAs à mesures répétées calculées pour les différents questionnaires révèlent des effets significatifs principaux pour trois des quatre échelles : le BDI-II (p < 0,001), le BHS (p < 0,001) et le SSI (p < 0,001). Les analyses de contraste de type Helmert montrent des p significatifs et des tailles d'effet élevées à n2 = 0,87 pour le BD I-II et n2 = 0,92 pour le BHS entre le T1 et les temps de mesure ultérieurs. L'indice de fonctionnement global des quatre patientes s'avère élevé avec des scores composites de 5 ou de 6 pour toutes les patientes. Finalement, l'alliance thérapeutique est jugée élevée avec des moyennes de 65 pour la version patient et de 66,17 pour la version thérapeute du WAI-S. En somme, les résultats suggèrent que l'application ne nuit pas à l'établissement de l'alliance thérapeutique et qu'elle ne semble pas nuire au déroulement d'une TCC standardisée, ce qui correspond au niveau 9 du PCCI. Ces résultats démontrent qu'une TCC assistée par une application iPhone se compare au même traitement soutenu par le format papier crayon. Le quatrième chapitre résume dans un premier temps ces résultats, puis les compare avec des études portant sur des outils similaires. Des enjeux méthodologiques sont rapportés, avec des limites et des forces propres à chacune des étapes de recherche, suivies des aspects généraux à considérer pour interpréter les résultats. Des implications cliniques sont abordées pour le traitement de la dépression et pour la prévention du suicide. Finalement, les aspects liés au transfert des connaissances et aux avenues de recherches futures sont discutés, notamment sur des développements ultérieurs de l'application. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Application pour téléphone intelligent, Nouvelles technologies, Thérapie cognitive comportementale, Dépression, Adulte.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Labelle, Réal
Mots-clés ou Sujets: Dépression -- Traitement / Thérapie cognitive -- Innovations / Applications mobiles / Téléphones intelligents
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 31 mars 2017 13:29
Dernière modification: 31 mars 2017 13:29
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9515

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...