"Ce jour il me passe sous les yeux--" : la lecture de la pré-révolution française par Siméon-Prosper Hardy

Trottier, Guillaume (2016). « "Ce jour il me passe sous les yeux--" : la lecture de la pré-révolution française par Siméon-Prosper Hardy » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en histoire.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Ce mémoire a pour but de présenter la vision d'un Parisien au XVIIIe siècle dans les années qui précédèrent la Révolution française, en utilisant comme outil d'analyse le journal d'événements du libraire Simon-Prosper Hardy, bourgeois janséniste résolument attaché à la monarchie. Nous présentons des sujets tels que les différentes manifestations de contestation populaire survenues en France entre 1786 et 1789, ainsi que les grandes affaires politiques de cette période. La principale question de recherche de ce mémoire est la suivante : en considérant le fait que la Révolution française fut déclenchée par les élites françaises, peut-on trouver des indices d'une révolution similaire provoquée par le peuple, dont les origines se trouveraient dans les quartiers pauvres de la capitale et qui serait identifiable par le langage, les discours et les représentations culturelles? En étudiant les termes employés par Hardy dans son journal, nous comprendrons quelle lecture les habitants de Paris firent des événements de ce qu'on appelle parfois en histoire la Révolution nobiliaire, qui englobe les deux Assemblée des notables et les États généraux. Nous cherchons à voir que la pré-révolution, posée par l'historiographique comme la révolution nobiliaire (1787-1789), existe de pair avec une pré-révolution populaire, active et engagée. Ce mémoire démontre une évolution du langage de Hardy causée par la transformation de la culture politique dans les années précédant la chute de la monarchie absolue. Notre recherche comporte quelques limites, causées par notre source principale, Hardy cessant d'écrire dès la fin de 1789 et ayant une vision peu optimiste des événements de la Révolution, ce qui l'empêche de s'imaginer un futur pour la France. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : pré-révolution, langage socio-politique, révolution populaire, historiographie de la Révolution française.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Bastien, Pascal
Mots-clés ou Sujets: France -- Histoire -- 1789-1799 (Révolution) -- Historiographie / Hardy, Siméon-Prosper -- Journal intime / Langage et histoire / Monarchie -- Opinion publique / Révolutions
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département d'histoire
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 03 avr. 2017 12:56
Dernière modification: 03 avr. 2017 12:56
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9530

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...