Rôle de la sécurité d'attachement dans l'adaptation socio-émotionnelle aux périodes préscolaire et scolaire

Chayer, Daniel (2006). « Rôle de la sécurité d'attachement dans l'adaptation socio-émotionnelle aux périodes préscolaire et scolaire » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (10MB)

Résumé

Selon Thompson et Raikes (2003), la théorie de l'attachement est présentement la principale perspective de compréhension de la continuité et des changements dans le développement de la personnalité. Après s'être surtout concentrés à déterminer les conséquences de la sécurité d'attachement à la petite enfance, les chercheurs sont, depuis peu et dans les années à venir, appelés à comprendre les associations et conséquences de la plus ou moins grande sécurité d'attachement aux périodes subséquentes. Ces questionnements sont à la base des articles de cette thèse. D'après les théoriciens de l'attachement, la sécurité affective d'un enfant se développe suite aux interactions entre celui-ci et sa principale figure maternante, généralement la mère, durant la petite enfance et influence ses comportements sociaux (Bowlby, 1969/1982). L'objectif de cette étude est de déterminer si la sécurité d'attachement, la qualité des interactions mère-enfant et les pratiques éducatives maternelles expliquent les problèmes de comportements extériorisés à la période préscolaire. L'échantillon inclut 147 mères et leur enfant (69 filles) âgé entre 3 et 4 ans. La qualité de leurs interactions est évaluée par des observateurs externes et les mères complètent le Questionnaire d'évaluation des attitudes et pratiques éducatives parentales (QÉAPÉP, Rouzier, 1986), le Tri de carte d'attachement (Attachment Q-Set, Waters & Deane, 1985) et une version française du Child Behavior Checklist (CBCL, Achenbach & Edelbrock, 1981). Les analyses de régression montrent que la sécurité d'attachement est un médiateur partiel du lien entre les pratiques éducatives maternelles et les problèmes de comportements extériorisés. Les résultats indiquent aussi que la qualité des interactions mère-enfant, les pratiques éducatives maternelles et le niveau de sécurité d'attachement de l'enfant d'âge préscolaire expliquent 30% du niveau des problèmes extériorisés de l'enfant. La discussion porte sur l'implication de ces résultats dans l'explication du rôle joué par les relations entre la mère et l'enfant quant aux comportements extériorisés de l'enfant. Certaines des limites de cette première étude (plusieurs mesures maternelles, mesure continue de la sécurité d'attachement) ont servi de base à l'élaboration de la seconde étude. Selon Bowlby (1969/1982, 1973, 1980), la relation d'attachement parent-enfant a une fonction d'adaptation dans plusieurs aspects du développement d'une personne. Aux périodes préscolaire et scolaire, la qualité de cette relation influence plusieurs processus ayant un impact sur les comportements de l'enfant autant à la maison qu'en milieu scolaire (Erickson, Sroufe & Egeland, 1985; Thompson, 1999). L'objectif de cette deuxième étude est de vérifier l'association entre les différents types d'insécurité d'attachement et les problèmes de comportements en milieux familial et scolaire, en portant une attention particulière aux sous-classifications de désorganisation d'attachement. L'échantillon inclut 246 mères et leur enfant (124 filles) âgés entre 5 et 7 ans. Le patron d'attachement des enfants est déterminé en appliquant la procédure de séparation-réunion et les critères du système de classification de Main et Cassidy (1988). Les mères complètent le Questionnaire sur les comportements des enfants (CBCL, Achenbach & Edelbrock, 1981) et les enseignantes le Profil Socio-affectif (PSA, Lafrenière, Dumas, Capuano & Dubeau, 1992). Les résultats indiquent que les enfants d'attachement dépendant (C), contrôlant punitif (Dpun) et insécurisant-autre (I/O) montrent plus de problèmes de comportements extériorisés que les enfants d'attachement sécurisant. Aucune différence n'est observée pour les comportements intériorisés. De plus, les enseignantes des enfants d'attachement insécurisant-autre (I/O) observent chez ceux-ci plus de problèmes de comportements extériorisés que leur mère. Finalement, l'accord entre les mères et les enseignantes tend à être meilleur pour les enfants des classifications d'attachement insécurisant que pour ceux d'attachement sécurisant. La discussion porte sur l'implication de ces résultats sur la compréhension des sous-classifications de désorganisation d'attachement au début de la période scolaire. La conclusion de la thèse porte sur les résultats des deux études et sur l'implication de ceux-ci pour la théorie de l'attachement et pour l'intervention. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Développement, Attachement, Âge préscolaire, Âge scolaire, Problèmes de comportements, Relation mère-enfant

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Moss, Ellen
Mots-clés ou Sujets: Adaptation sociale / Attachement / Développement de la personnalité / Éducation parentale / Enfant / Insécurité / Relation mère-enfant / Trouble du comportement
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 13 avr. 2017 10:32
Dernière modification: 13 avr. 2017 10:32
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9562

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...