"Bientôt rek inch'allah" : incursion au cœur de Manoore FM, une radio communautaire résiliente du Sénégal

Jimenez, Aude (2017). « "Bientôt rek inch'allah" : incursion au cœur de Manoore FM, une radio communautaire résiliente du Sénégal » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (22MB)

Résumé

Cette thèse se propose d'étudier la radio communautaire dakaroise Manoore FM pendant une période particulière faisant pourtant partie de son quotidien, à savoir lors d'une panne l'empêchant d'être en ondes. Au Sénégal comme partout en Afrique de l'Ouest francophone la radio a toujours représenté le média africain par excellence, et depuis plus d'un demi-siècle le transistor est partout au pays. La radio communautaire, sorte de « petite sœur bienvenue », est apparue durant la période de démocratisation médiatique du continent dans les années 90 et a suscité beaucoup d'espoir : chez les citoyens, en tant que média alternatif, démocratique, en langue locale; dans le domaine du développement et ses organismes, emballés par ce nouvel outil de communication peu cher et facile d'accès (Capitant, 2008; Damome, 2012). Au Sénégal, la radio communautaire n'est pas la radio la plus écoutée; en fait, dans la capitale Dakar, elle est même plutôt marginale. Notre travail propose d'analyser le vécu des acteurs de la station, et plus précisément les manières dont les membres de Manoore FM « font » communauté au sein de cette radio, comment ils y participent. Notre cadre théorique permet de montrer que c'est dans la littérature anglophone États-uniennes que l'on trouve les pistes d'analyse les plus intéressantes, notamment au sein des Community Media Studies de Howley (2005, 2009, 2013) ou dans les études sur les nouveaux médias participatifs (Bird, 2011; Carpentier, 2009, 2010). Notre approche permet alors de sortir de l'instrumentalisation développementaliste privilégiée dans la plupart des études francophones sur la radio en Afrique, dans lesquelles les radios communautaires d'Afrique de l'Ouest sont avant-tout considérées comme des outils au service du développement (Bessette, 2004; Diagne, 2014; Jalov, 2015; Senghor, 2015 entre autres). En évitant cet angle d'approche et en déplaçant le regard, nous pouvons mettre l'accent sur les aspects innovant, alternatif et incarné de la communauté de Manoore FM et dévoiler les formes de participation organisationnelle, éditoriale et hors ondes mises en place par les membres. Notre terrain qualitatif basé principalement sur des entrevues compréhensives et sur de l'observation participante démontre alors combien les membres de Manoore FM, collectivement et individuellement, font preuve de créativité et au sein de leur radio, leur « famille associative » y compris quand cette dernière n'émet pas; elle devient ainsi, pour certains, une véritable « radio refuge ». Les auditeurs de Manoore FM, ces « grands oubliés » des études sur la radio en Afrique ont aussi pu être rencontrés, interrogés, et leur place au sein de la station n'est plus à faire; ils sont là en ondes, hors ondes, organisent des soupers avec les animateurs de « leur » émission. Certains sont aussi à la base d'une autorégulation éditoriale de Manoore FM, modifiant et créant du contenu, interpellant et gratifiant les animateurs. La radio, aussi, présente des caractères à la fois universels et contextuels. Au niveau universel, comme ses consœurs partout dans le monde elle est par exemple très urbaine de par son aspect multiculturel. Concernant le poids du contexte, elle est aussi une radio communautaire plus précisément d'Afrique de l'Ouest, comme en témoigne entre autres son fonctionnement organisationnel « d'arbre à palabres ». Au final, Manoore FM ne pourrait survivre sans l'ensemble de ses membres, motivés, leaders charismatiques et articulateurs des différents intervenants qui la peuplent et si la radio est toujours debout malgré son absence des ondes, c'est grâce au soutien de sa communauté « de base » bien plus qu'à celui de ses partenaires d'appui internationaux dont certaines initiatives peuvent parfois être inappropriées. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : radio communautaire, communauté, participation, développement, survie.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Agbobli, Christian
Mots-clés ou Sujets: Radio communautaire -- Sénégal / Communauté / Médias -- Participation des citoyens / Manoore FM (Station de radio : Dakar, Sénégal)
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 27 avr. 2017 11:08
Dernière modification: 27 avr. 2017 11:08
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9570

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...