Jung et la mystique

Melanson, Steve (2005). « Jung et la mystique » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en sciences des religions.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

La problématique de fond de la thèse vise à déduire du système jungien un élément que le psychologue zurichois avait suggéré, sans toutefois le développer. Au sein de son œuvre, C.G. Jung mentionne que la théologie mystique – courant chrétien ayant pour père Denys le pseudo-Aréopagite et traitant de l'expérience d'union à Dieu – est une source essentielle aux renouvellements religieux modernes. Toutefois, Jung ne décrit pas ce que serait une telle mystique dans sa forme moderne, démonstration à laquelle s'attache essentiellement la thèse. Du point de vue de l'interprétation psychologique jungienne, l'expérience mystique suit toujours le processus de détachement qui est le résultat d'un retrait de la projection de la Libido-Dieu dans le monde extérieur. L'expérience d'union se trouve donc être conçue comme un retour de la conscience à la source de l'énergie psychique et qui ainsi vient se fondre dans l'inconscient. Jung interprète aussi l'idée de la déification de l'âme eckhartienne comme un retour de cette même Libido-Dieu dans l'âme en tant que naissance du symbole de l'image de Dieu. Par la naissance de ce symbole, l'âme de l'homme semble ainsi se déifier. Dans le même sens, selon Jung, au sein de la mystique moderne, il ne doit plus s'agir uniquement d'une union à Dieu par l'inconnaissance divine (Denys le pseudo-Aréopagite) ou par l'anéantissement de l'âme (Eckhart), mais plutôt d'une union par laquelle, et grâce au processus d'individuation, l'image de Dieu poursuit sa naissance dans l'âme jusque dans la conscience singulière d'hommes et de femmes. Cette mystique moderne se circonscrit à l'aide de quatre caractéristiques. La première caractéristique de la mystique moderne selon Jung nous permet de la rattacher au courant de la théologie mystique. Tout comme cette dernière est une ascèse du vide intérieur, la mystique moderne procède par le dépouillement des images. Toutefois, ce processus de détachement de la mystique moderne se distingue par l'aspect propre à son approche, qui doit se traduire par un retour à la nature et par l'aspect propre à son mode de délivrance, qui doit incarner un équilibre entre l'intervention de la grâce divine et l'autodélivrance. Les trois dernières caractéristiques de la mystique moderne sont corollaires du principe jungien du Deus et homo. Ainsi, la deuxième caractéristique concerne l'individuation et montre que le mystique moderne doit dorénavant réaliser dans sa vie vécue l'équilibre entre les parts humaine et divine. La troisième caractéristique concerne les mondes intérieur et extérieur et montre que le mystique moderne doit faire naître l'image de Dieu dans les aspérités de son existence terrestre tout en foulant cette voie en accomplissant la volonté divine. La quatrième caractéristique montre que l'expérience d'unité à Dieu de la mystique moderne est un vécu de l'unité de « Dieu » en tant qu'énergie commune des mondes intérieur et extérieur. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Jung, Eckhart, mystique, modernité, individuation.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Pierre, Jacques
Mots-clés ou Sujets: Eckhart, Meister, -1327 / Jung, C. G. (Carl Gustav), 1875-1961 / Civilisation occidentale / Expérience religieuse / Individuation / Modernité / Mysticisme / Mysticisme chrétien / Psychologie religieuse
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sciences des religions
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 13 avr. 2017 11:13
Dernière modification: 13 avr. 2017 11:13
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9613

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...