Les stratégies de communication du lobby des boissons énergisantes entourant le débat sur la réglementation de la consommation de ces boissons au Québec

Teyssedou, Marlène Audrey Morgane (2016). « Les stratégies de communication du lobby des boissons énergisantes entourant le débat sur la réglementation de la consommation de ces boissons au Québec » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

La présente recherche s'intéresse aux stratégies de communication entourant le débat sur les boissons énergisantes, et particulièrement aux techniques déployées par l'Association canadienne des boissons pour limiter les réglementations politiques auxquelles ses membres sont assujettis et favoriser l'acceptabilité sociale de leurs produits. À cet effet, nous faisons état de la consommation de boissons énergisantes dans le monde et en Amérique du Nord, réalisant la popularité de ces boissons malgré les risques que certains de ces composants peuvent avoir sur notre santé. Afin de déduire les stratégies de communication mises de l'avant par le lobby des boissons énergisantes, nous avons délimité un corpus journalistique de 36 articles parus dans La Presse et Le Devoir entre novembre 2010 et octobre 2015; un corpus documentaire de 10 communications diffusées par différents acteurs du débat; et nous avons réalisé 5 entrevues avec certains de ces acteurs. Ces publications et entretiens sont étudiés de manière inductive. En triangulant les données, nous cherchons à révéler les stratégies de lobbying directes destinées à influencer les gouvernements et les stratégies de lobbying indirectes mises de l'avant en vue de favoriser l'acceptabilité sociale des produits. Également, nous souhaitons cerner quels outils de communication sont utilisés, et quels types d'arguments sont déployés. Nos résultats nous permettent de constater que l'Association canadienne des boissons fait appel à trois arguments principaux dans ses stratégies de lobbying directes et indirectes : le premier consiste à dire que le consommateur doit être libre de choisir ce qu'il achète et responsable de sa consommation journalière de caféine. Un autre argument mis de l'avant par l'industrie est de déclarer que les boissons énergisantes sont des produits sûrs et que d'ailleurs, on ne peut prouver hors de tout doute qu'ils sont néfastes. Enfin, le lobby argumente autour de son comportement responsable et cherche à mettre l'accent sur les réglementations respectées par les marques qu'il représente. En outre, nos différentes analyses nous permettent de dresser un portrait global des stratégies de communication développées par d'autres acteurs du débat entourant la commercialisation des boissons énergisantes, celles-ci faisant notamment appel à des techniques de marketing éprouvées. Notre recherche permet finalement d'établir que malgré les moyens dont dispose l'Association canadienne des boissons, d'autres intervenants ont recours à des techniques de lobbying afin de défendre des intérêts différents, le tout nous amenant à statuer de l'aspect démocratique du lobbying dans ce débat. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : lobbying, stratégies de communication, boissons énergisantes, acceptabilité sociale, réglementations politiques

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Yates, Stéphanie
Mots-clés ou Sujets: Lobbying / Association canadienne des boissons / Communication en marketing / Boissons énergisantes / Acceptabilité sociale / Commerce -- Réglementation -- Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 11 mai 2017 13:38
Dernière modification: 11 mai 2017 13:38
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9674

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...