Les masculinités télévisées et les paradoxes contemporains du genre : une analyse comparative des identités narratives dans les fictions sérielles nord-américaines (Québec, Canada, États-Unis)

Boisvert, Stéfany (2017). « Les masculinités télévisées et les paradoxes contemporains du genre : une analyse comparative des identités narratives dans les fictions sérielles nord-américaines (Québec, Canada, États-Unis) » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (46MB)

Résumé

Cette recherche propose une analyse comparative de la construction des identités narratives des personnages dits masculins dans un corpus nord-américain (Québec francophone, Canada anglophone, États-Unis) de séries télévisées diffusées depuis 2005. Une analyse de séries a donc été réalisée en tentant de répondre à la question centrale suivante : « Comment les personnages masculins sont-ils représentés dans les séries télévisées nord-américaines contemporaines et, par conséquent, quels modèles et discours concernant la masculinité et le genre sont-ils véhiculés? » En choisissant l'angle d'approche du genre et de la masculinité, conçus en tant que constructions socioculturelles et narratives, nous cherchions à mettre en lumière les tendances relatives à l'articulation des récits identitaires des hommes, à cerner les caractéristiques qui leur sont prioritairement associées, et finalement à évaluer la diversité et les limites potentielles associées à cette catégorie de genre. Nous avions aussi pour objectif de vérifier comment celle-ci s'articule de manière intersectionnelle, c'est-à-dire en tenant compte d'autres axes de catégorisation telles que l'ethnie, la classe sociale, l'âge, la religion, etc. Plus largement, le but était donc de réfléchir à la manière dont s'articulent les identités dans les récits contemporains, alors que le genre est encore habituellement appréhendé en tant que « rapport social » (Macé, 2015), mais que l'essentialisme et le binarisme sont aussi de plus en plus remis en question, notamment sous l'impulsion des mouvements féministes et LGBTQ. La recherche s'est effectuée en deux grandes étapes : à la suite d'un visionnement inductif de 30 séries dramatiques populaires, lequel a permis de déceler les tendances narratives et thématiques des séries contemporaines, une analyse textuelle détaillée de six séries télévisées a été réalisée, dont deux pour chaque aire culturelle étudiée : les fictions états-uniennes Breaking Bad (AMC, 2008-2013) et Chicago Fire (NBC, 2012-), les productions québécoises Le gentleman (TVA, 2009-2013) et 19-2 (Ici Radio-Canada Télé, 2011-2015), finalement l'adaptation canadienne anglophone de 19-2 (Bravo, 2014-) et la série canadienne Durham County (The Movie Network, 2007-2010). Les analyses détaillées sont suivies par une synthèse interprétative; celle-ci vient compléter cette recherche par la présentation plus générale de spécificités locales et de tendances transnationales au sein du corpus large de séries visionnées. Quelques tendances sont ainsi révélées, notamment la représentation plus emphatique de la vulnérabilité et de la sensibilité masculines au Québec, mais aussi l'attrait pour un « dualisme oppositionnel » des genres, voire une ambivalence importante concernant les identités et les rapports sociaux hétérosexuels. Au Canada anglais, malgré une diversité de modèles, nous percevons une tendance plus manifeste à la valorisation de masculinités hégémoniques, au pouvoir « justifié » et « mérité ». Notre analyse révèle aussi certaines tendances narratives plus générales, notamment une valorisation accrue de la sensibilité et de l'émotivité masculines sur tous les territoires, signe d'une volonté de déconstruire certaines caractéristiques de la masculinité traditionnelle et hégémonique. D'un autre côté, cette valorisation de l'émotivité et d'une plus grande diversité sexuelle et de genre s'accompagne fréquemment de visions ambivalentes des identités et rapports sociaux de sexe au 21e siècle : les émotions exprimées par les hommes, habituellement négatives, remettent en question leur stoïcisme ou leur invulnérabilité, mais contribuent aussi souvent à la construction d'une vision oppositionnelle, d'un « renversement » des genres, au sein duquel la masculinité serait en crise et attaquée dans une société « postféministe ». Nous observons par ailleurs une certaine tendance à la diversification (de genre, d'orientation sexuelle, d'ethnie, d'âge, de classe sociale), mais cette diversité s'accompagne néanmoins encore d'une hiérarchisation des modèles qui vient complexifier les normes de genre hétéronormatives, mais non pas les déconstruire. Sur le plan formel, les procédés narratifs employés au sein des séries (flashbacks, scènes imaginées, effets de montage, etc.) semblent plus que jamais au service d'une énonciation de l'affect des hommes, mais semblent aussi servir paradoxalement à la construction syntaxique d'une différence genrée concernant leur vécu par rapport à celui des femmes et, dès lors, au maintien d'une norme traditionnelle concernant la performativité masculine. En somme, notre analyse révèle de nombreux paradoxes, le plus important étant la critique des masculinités hégémoniques : leur représentation et mise en récit déconstruisent souvent leur « naturalité » et traduisent une certaine conscience des inégalités sociales, mais aussi, paradoxalement, une fascination pour de tels modèles de genre, y compris à des fins de légitimation des séries. Loin de conclure toutefois à l'inanité des représentations, cette recherche tente plutôt de mettre en lumière et d'interroger ces ambivalences et paradoxes de la production télévisuelle contemporaine, en tant que signes des défis actuels de nos sociétés, profondément divisées en ce qui concerne la question du genre. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : séries télévisées, masculinité, genre, identité narrative, Amérique du Nord.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Barrette, Pierre
Mots-clés ou Sujets: Séries télévisées / Masculinité à la télévision / Hommes à la télévision / Identité sexuelle à la télévision / Québec (Province) / Canada / États-Unis / Amérique du Nord
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 12 mai 2017 08:24
Dernière modification: 12 mai 2017 08:24
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9686

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...