La complémentation de type phrastique des adjectifs en français

Léger, Catherine (2006). « La complémentation de type phrastique des adjectifs en français » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en linguistique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Cette thèse porte sur différents aspects syntaxiques et sémantiques de la complémentation de type phrastique des adjectifs en français. Les adjectifs qui introduisent des compléments dits phrastiques, soit des complétives tensées et des complétives à l'infinitif, se distinguent à bien des égards, notamment en ce qui a trait aux types de compléments qu'ils permettent (indicatif, subjonctif, infinitif) et à la possibilité d'apparaître à la fois dans les constructions impersonnelles et dans les tournures personnelles. L'objectif principal de cette thèse est de montrer que ces différences sont attribuables aux propriétés sémantiques des adjectifs. D'une part, nous rendons compte de la distribution des divers types de compléments en opérant une distinction entre trois classes sémantiques d'adjectifs, classification empruntée à Rochette (1988) : les propositionnels (conscient, probable), les émotifs (content, souhaitable) et les effectifs (capable, facile). Les adjectifs propositionnels et les adjectifs émotifs introduisent des complétives tensées, respectivement à l'indicatif et au subjonctif, et des complétives à l'infinitif, alors que les effectifs ne sélectionnent que des complétives à l'infinitif. D'autre part, nous proposons que les adjectifs qui apparaissent à la fois dans les constructions impersonnelles et dans les tournures personnelles (certain, heureux, courageux), exception faite des prédicats du type de facile, sont ceux qui peuvent attribuer une propriété autant à des entités abstraites (« proposition », « événement », « action ») qu'à des entités plus concrètes (des « objets », y compris des personnes). Par ailleurs, les faits discutés dans cette thèse permettent d'identifier trois classes d'adjectifs « imposteurs » qui apparaissent dans des constructions qui sont superficiellement similaires à celles qu'on retrouve avec les adjectifs dits à compléments phrastiques, mais qui ne sélectionnent pas ces complétives. Le premier chapitre présente les hypothèses et les concepts principaux sur lesquels repose la thèse. Dans un premier temps, nous présentons les points saillants du cadre théorique de Rochette (1988), sur lequel l'essentiel de la thèse est fondé. Dans un deuxième temps, nous discutons des diverses relations logiques entre les prédicats matrices et leurs compléments (les liens entre leurs valeurs de vérité), en particulier de la relation factive. La valeur de factivité, qui est soit présente soit absente parmi les prédicats qui permettent des compléments à temps fini (les propositionnels et les émotifs), s'avère cruciale dans l'étude de la complémentation puisqu'elle permet de rendre compte de nombreuses différences entre les compléments. Chacun des chapitres subséquents de la thèse est consacré à l'examen des propriétés d'une des trois classes sémantiques d'adjectifs. Le deuxième chapitre a trait aux adjectifs propositionnels (certain, vraisemblable). Les adjectifs de cette classe expriment des jugements de valeur de vérité et de façon générale sélectionnent des complétives tensées à l'indicatif ainsi que des complétives à l'infinitif. Une partie importante de ce chapitre est consacrée à la discussion des caractéristiques des adjectifs factifs et non factifs, en particulier du problème que posent les non factifs par le fait qu'ils présentent des propriétés qui sont généralement associées aux factifs. Il est proposé que la propriété de « dominance » permet de rendre compte de ces faits plus adéquatement que la notion de factivité. Par ailleurs, un examen des adjectifs apparaissant à la fois dans les tournures personnelles et dans les constructions impersonnelles révèle que ceux-ci ont la propriété de pouvoir caractériser les êtres dotés d'une faculté cognitive et les « propositions ». Le troisième chapitre est consacré aux propriétés des adjectifs émotifs (heureux, regrettable), qui expriment des jugements d'ordre personnel et qui, de façon générale, introduisent des complétives tensées au subjonctif et des complétives à l'infinitif. Plusieurs propriétés distinctes des compléments de ces adjectifs sont relevées dans le chapitre et sont corrélées à la distinction factif/non factif. De plus, nous montrons que la prédication faite par les adjectifs dans les tournures personnelles et dans les constructions impersonnelles n'est pas de même nature; elle s'applique soit à un être capable d'émotions, soit à un « événement ». Par ailleurs, nous nous penchons sur une classe d'adjectifs dont quelques membres sont chanceux et malchanceux, qui présentent certaines caractéristiques des prédicats factifs. Or, l'examen des propriétés de ces adjectifs montre qu'ils ne sont pas des émotifs factifs; ce sont des imposteurs. La complétive qui suit ces prédicats est un adjoint, et non pas un argument. Le dernier chapitre porte sur les adjectifs effectifs et leurs imposteurs. Les adjectifs effectifs (facile, capable, soucieux, prêt) décrivent la relation d'un sujet par rapport à la performance d'une action; ces adjectifs n'introduisent que des complétives à l'infinitif. Nous discutons d'abord des propriétés que partagent ces adjectifs. Il ressort de cette discussion que les complétives à l'infinitif des effectifs se distinguent nettement de celles des adjectifs propositionnels et émotifs. Ensuite, nous démasquons les imposteurs des effectifs : les adjectifs de qualités morales (courageux, impoli) et les adjectifs d'habileté (habile, compétent), qui présentent des caractéristiques qui sont typiques des effectifs. Nous montrons que ces adjectifs ne sont pas assimilables, du moins dans certaines constructions, à la classe des effectifs. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : complémentation, adjectifs, factivité, indicatif, subjonctif

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Rochette, Anne
Mots-clés ou Sujets: Français (Langue) / Adjectif / Complétive / Syntaxe / Analyse sémantique / Complément (Grammaire)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de linguistique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 12 mai 2017 10:10
Dernière modification: 12 mai 2017 10:10
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9696

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...