L'écrivain enfant de remplacement au miroir de l'autobiographie (Michel Leiris, Annie Ernaux)

Boyer, Sylvie (2006). « L'écrivain enfant de remplacement au miroir de l'autobiographie (Michel Leiris, Annie Ernaux) » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB)

Résumé

Cette thèse porte sur la question de l'enfant de remplacement qui est au cœur des projets d'écriture de Michel Leiris et d'Annie Ernaux. L'événement traumatique d'une « mort enfant » qui hante l'histoire personnelle et familiale des autobiographes à l'étude constitue une donnée essentielle de leurs œuvres. Le statut de remplaçant qu'ils occupent, loin de constituer un simple événement biographique à reléguer au chapitre « vie » d'une étude de leurs œuvres, inaugure leur travail d'écriture. L'hypothèse de ce travail est la suivante : le noyau archaïque et originaire que constitue la mort traumatique d'un enfant inscrite au cœur de l'histoire familiale et de la (pré)histoire personnelle de Michel Leiris et d'Annie Ernaux, est, chez ces écrivains enfants de remplacement, le ressort de la création. C'est à partir du « résidu d'une douleur » ancienne, d'une brisure, d'un blanc constitutifs de ce qui, dans les œuvres de Leiris et d'Ernaux, manque à être dit que se déroule leur écriture qui encercle et enveloppe ces restes cryptiques. Ce travail consiste à déceler, à déplier et à analyser ces traces dont certains matériaux représentatifs, certains contenus, certaines images sont porteurs, et ce, dans le but de mettre au jour un lien étroit entre cette problématique filiale et la pulsion créatrice. Cette thèse a pour but de porter un regard neuf sur les œuvres étudiées, de fournir à leur compréhension des éléments explicatifs inédits et de mesurer l'importance d'une forme d'énonciation « transpersonnelle » près d'un « entre-je » de l'autobiographie. L'enjeu principal de cette thèse, son caractère novateur, est de travailler dans le domaine littéraire – à la faveur d'œuvres principalement autobiographiques – une question abordée essentiellement dans les champs psychanalytique et psychopathologique. L'interrogation sur la mort, le sexuel et les origines qui traversent les textes de Michel Leiris et d'Annie Ernaux, l'importance du motif de la place, le sentiment de faute, de honte et de culpabilité, mais aussi d'inexistence et de dépossession sont étudiés à la faveur de cette problématique. Écrivains enfants de remplacement, Michel Leiris et Annie Ernaux ne cessent, au miroir de l'autobiographie, de cerner les traits d'un visage « autre » pour s'y reconnaître et, en un même temps, pour s'en différencier. Nommer ce visage originaire qui échappe au regard qui tente de le capter, comme s'il ne pouvait qu'apparaître à la surface d'une eau trouble, image à jamais noyée, voilà la tâche de ces autobiographes. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Michel Leiris, Annie Ernaux, Enfant de remplacement, Transmission, Secret, Autobiographie, Psychanalyse

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Harel, Simon
Mots-clés ou Sujets: Michel Leiris, 1901-1990 / Annie Ernaux, 1940- / Mort d'un enfant / Famille / Autobiographie / Psychanalyse / Création littéraire
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 02 juin 2017 12:46
Dernière modification: 02 juin 2017 12:46
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9726

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...