Une représentation analytique de la figure humaine, par les procédés de reproduction du moulage et de la photographie, dans des installations mettant en scène la présence et l'absence du corps fragmenté

Beaudoin, Yves (2008). « Une représentation analytique de la figure humaine, par les procédés de reproduction du moulage et de la photographie, dans des installations mettant en scène la présence et l'absence du corps fragmenté » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en arts visuels et médiatiques.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (92MB)

Résumé

Je m'intéresse au thème sans cesse revisité de la figure humaine dans l'histoire de l'art. Représenter le corps aujourd'hui ne peut se faire sans prendre conscience d'un héritage lourd de tradition dans l'art occidental. C'est par le biais du moulage sur nature et de la photographie que je procède. En raison de leur qualité d'empreinte, ces deux procédés partagent une même valeur de document, témoignage sans équivoque d'une existence passée transformée en matière ou transposée en image. L'empreinte attire notre attention, capte notre regard, du fait de l'envoûtante et énigmatique beauté d'une forme qui existe en elle-même tout en entretenant un inévitable dialogue avec son origine propre. Cette double réalité de l'empreinte, à la fois présence et absence, est la raison même de son mystère. Je fragmente le corps, le mien et celui de mes proches, en disposant tous ces doubles de notre existence dans des dispositifs modulaires. Reconstitutions partielles de corps réels, mes œuvres posent un regard singulier sur la représentation, la présence de ce qui est montré laissant deviner ce qui est absent. À ces fragments de corps réel, s'ajoutent les parties manquantes d'un corps imaginé dans sa reconstitution. Ces corps singuliers, d'une existence bien réelle, je les confronte à leur représentation analytique et schématique. Instruments de mesure et parties de mannequin rappellent ces systèmes normatifs de représentation qui, malgré leur semblant d'exactitude, ne peuvent englober les particularités anatomiques propres à chaque individu. Le dessin anatomique n'est pas seulement connaissance scientifique, mais aussi représentation. Corps disséqué, corps anonyme, car nous ne pouvons en reconnaître l'apparence des traits, mais corps malgré tout, un corps paradoxalement à notre image dans sa représentation puisqu'en définitive c'est de notre réalité anatomique dont il s'agit. L'usage que je fais du dessin anatomique nous informe sur notre propre corps en montrant ces mystérieuses images d'un réel inaccessible. Je m'applique, dans le faire de l'œuvre, à souligner les effets de matière. En procédant par fragmentation, assemblage et construction, mon processus artistique procède d'une approche heuristique de la création, d'une façon de faire alternant entre l'exploration des matériaux et la découverte des formes. Représenter le corps s'inscrit dans la figuration du réel, et c'est autour de ses règles et mécanismes que ma pratique se développe. Mes œuvres s'inscrivent dans la durée, celle de la vie des êtres qui me sont chers, comme autant de témoignages rappelant à la mémoire différents moments de leur existence.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Dubois, Jean
Mots-clés ou Sujets: Corps humain / Installation d'art / Moulage (Art) / Photographie / Thème artistique / Mémoires et thèses de création
Unité d'appartenance: Faculté des arts > École des arts visuels et médiatiques
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 juill. 2017 15:01
Dernière modification: 05 juill. 2017 15:01
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9763

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...