Comparaison des nuages de points photogrammétriques et lidar pour la cartographie par arbre individuel de la structure et de la composition des forêts boréales

Audet, Félix-Antoine (2017). « Comparaison des nuages de points photogrammétriques et lidar pour la cartographie par arbre individuel de la structure et de la composition des forêts boréales » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en géographie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (10MB)

Résumé

Jusqu'à présent, le lidar aéroporté est le principal capteur permettant la caractérisation du territoire forestier à l'échelle de l'arbre individuel. Sa précision et sa capacité à renseigner sur la structure tridimensionnelle (3D) ont permis à plusieurs études de prouver son avantage pour ce type de caractérisation. Les nuages de points photogrammétriques (NPP) obtenus par appariement stéréoscopique de photographies aériennes peuvent dorénavant atteindre une résolution comparable. Dans ce contexte, cette recherche vise à évaluer le potentiel pour décrire la structure verticale et la composition forestière d'une forêt boréale utilisant un NPP en comparaison au lidar. Il a été démontré sur une base comparative par pixels que la reconstitution spatiale et la qualité des NPP étaient influencées par la structure et la composition forestière. Néanmoins, la comparaison de la segmentation des arbres individuels a permis de démontrer des résultats semblables entre le lidar et l'approche photogrammétrique notamment en ce qui concerne la distribution des hauteurs. La classification en trois classes (épinette, sapin et feuillu) a démontré de meilleurs résultats pour le lidar lorsque seulement les métriques 30 ont été utilisées (précision globale de 85% pour lidar, 81% pour le NPP). Toutefois, lorsque l'information radiométrique inhérente à chaque type de capteur a été jointe aux métriques 30, l'exactitude des classifications des NPP (89%) a dépassé celle du lidar (86%). Finalement, la combinaison des métriques des deux capteurs a permis d'obtenir les meilleurs résultats (90%). Ces résultats démontrent que la caractérisation de la structure et de la composition forestière à l'aide de nuages de points photogrammétriques constitue une solution efficace pour la mise à jour des inventaires forestiers. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : photogrammétrie, nuage de point, appariement d'images, lidar, approche par arbre individuel, classification d'espèces

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: St-Onge, Benoît
Mots-clés ou Sujets: Inventaires forestiers / Télédétection / Lidar / Imagerie multispectrale / Photogrammétrie / Nuages de points photogrammétriques (NPP) / Approche par arbre individuel (ITC) / Arbres -- Classification / Forêts boréales -- Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de géographie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 30 août 2017 13:02
Dernière modification: 30 août 2017 13:02
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9817

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...