L'utilisation de la représentation arborescente dans l'enseignement inductif de la notion de sujet : ses effets sur la capacité des élèves à identifier le sujet

Bélanger, Valérie (2017). « L'utilisation de la représentation arborescente dans l'enseignement inductif de la notion de sujet : ses effets sur la capacité des élèves à identifier le sujet » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en didactique des langues.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (24MB)

Résumé

Comme les élèves en début de secondaire éprouvent toujours des difficultés importantes à identifier le groupe qui réalise la fonction grammaticale sujet dans une phrase et qu'on s'interroge sur les meilleurs choix didactiques à effectuer, autant sur le plan des outils grammaticaux que des procédés d'enseignement privilégiés, et comme aucune étude, à notre connaissance, ne s'est penchée sur la question de l'utilisation des représentations graphiques en grammaire, notre recherche quasi expérimentale visera à faire avancer les connaissances en ce sens. Pour répondre à la question Quels sont les effets de l'utilisation d'une représentation graphique dans l'enseignement inductif de la notion de sujet sur la capacité des élèves de 1re secondaire à l'identifier, une séquence didactique inédite utilisant les arbres syntaxiques et un procédé inductif a été implantée dans un groupe expérimental, tandis qu'un groupe témoin a suivi la même séquence, sans les arbres. Des analyses statistiques (ANOVAs à mesures répétées et tests de Khideux) ainsi que des analyses qualitatives ont ensuite été effectuées. Les données quant à la performance des élèves dans une tâche d'identification du sujet révèlent que les deux groupes ont amélioré leur performance à identifier le sujet du prétest au posttest, bien qu'aucune différence significative n'ait été observée entre les deux groupes. Ainsi, si nos résultats ne nous permettent pas de voir si les arbres syntaxiques peuvent contribuer à l'amélioration de la performance des élèves à identifier le sujet, ils suggèrent tout de même que la séquence inductive que nous avons conçue est efficace. Par ailleurs, il semble qu'une simple exposition aux arbres syntaxiques permette aux élèves d'en réaliser eux-mêmes, ce qui laisse à penser que la mise en place des arbres syntaxiques comme outil grammatical ne nécessite pas un grand investissement de temps de classe. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : représentation graphique, arbre syntaxique, grammaire, sujet de phrase, identification du sujet

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Gauvin, Isabelle
Mots-clés ou Sujets: Sujet et prédicat -- Identification -- Méthodes graphiques / Arbres syntaxiques / Grammaire / Phrase / Syntaxe / Français (Langue) -- Étude et enseignement (Secondaire)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation > Département de didactique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 30 août 2017 14:53
Dernière modification: 30 août 2017 14:53
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9829

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...