Stabilité dans le réseau d'amis et sentiments dépressifs au début de l'adolescence

Chan, Alessandra (2008). « Stabilité dans le réseau d'amis et sentiments dépressifs au début de l'adolescence » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Au début de l'adolescence, les relations d'amitié jouent un rôle grandissant dans le développement social et affectif des jeunes. Différents aspects des relations entre pairs ont été examinés jusqu'à présent en lien avec le bien-être psychologique. La présente thèse propose de se pencher sur un aspect négligé des relations entre pairs au début de l'adolescence: le niveau de stabilité temporelle du réseau d'amis. La majorité des études présente une conception statique des amitiés. Or, les relations d'amitié à l'adolescence évoluent dans une perspective temporelle. Dans les rares cas où la stabilité est considérée, les amitiés sont typiquement mesurées à deux moments au cours d'une année scolaire. Les mesures annuelles sont restreintes dans leur capacité à bien cerner la nature changeante des réseaux d'amis au début de l'adolescence. Dans le cadre de cette thèse, des innovations sur le plan méthodologique ont donc été proposées afin d'évaluer les variations temporelles du réseau en se basant sur plus de deux temps de mesure et en utilisant des intervalles de temps plus rapprochés. L'objectif général de cette thèse de doctorat consiste à examiner la stabilité dans le réseau d'amis au début de l'adolescence. L'examen de la stabilité est basé sur l'utilisation d'une mesure auto-révélée des amitiés. En effet, les recherches démontrent que la perception des jeunes sur leurs relations interpersonnelles peut avoir un impact sur leur bien-être psychologique. Le premier objectif vise à décrire les changements qui peuvent être observés dans le réseau d'amis sur de très courts intervalles de temps. La stabilité a été examinée en tenant compte de différentes caractéristiques des amitiés qui composent le réseau, notamment le statut des amis (meilleur ami vs. ami secondaire), le sexe des amis (même sexe vs. sexe opposé) et le contexte de fréquentation des amitiés (école, hors école, multicontexte). Le second objectif consiste à approfondir le construit de stabilité du réseau en examinant les liens qu'il présente avec un indicateur de bien-être psychologique en hausse au début de l'adolescence, notamment les sentiments dépressifs. Une nouvelle procédure basée sur des entrevues téléphoniques mensuelles a été développée pour répondre à ces questions de recherche. Cent deux élèves (51 filles; âge moyen = 12 ans) provenant de la grande région de Montréal et de niveaux socio-économiques variés forment l'échantillon de cette étude. Un devis longitudinal a été employé. Les données portant sur le réseau d'amis et les symptômes dépressifs ont été obtenues à partir de questionnaires complétés en classe et d'entrevues téléphoniques menées sur une base mensuelle au cours d'une période de cinq mois. Les résultats indiquent qu'une proportion importante (i.e., environ un tiers) d'amitiés du réseau s'est avérée instable au cours de la période de cinq mois. Cette instabilité semble plus marquée chez les filles. De plus, les meilleures amitiés, celles de même sexe (seulement chez les filles) et celles provenant de multiples contextes ont été perçues comme étant plus stables que les amitiés secondaires, celles de sexe opposé et celles provenant d'un seul contexte. Par ailleurs, les adolescents qui ont rapporté un niveau élevé d'instabilité dans leur réseau ont également éprouvé une augmentation de leurs sentiments dépressifs au cours de la période de cinq mois. Des analyses mensuelles ont permis de déterminer plus spécifiquement la direction de ce lien. Les résultats ont indiqué que des symptômes dépressifs élevés à un mois donné prédit significativement une augmentation du niveau d'instabilité des amitiés le mois suivant. Par contre, la relation inverse ne s'est pas avérée significative. Enfin, la détresse psychologique est surtout observée lorsque les jeunes perçoivent de l'instabilité parmi leurs meilleures amitiés ou parmi leurs amitiés de l'école. En conclusion, la pertinence du construit de stabilité temporelle du réseau d'amis a été montrée dans cette thèse puisque des variations individuelles dans le niveau de stabilité ont été observées et associées à la détresse psychologique. L'analyse du changement basée sur l'utilisation d'un devis longitudinal comprenant de multiples prises de mesure séparées par de courts intervalles de temps a permis d'examiner les amitiés des adolescents sur une perspective temporelle, ce qui contribue ultimement à approfondir notre compréhension des processus dynamiques par lesquels les réseaux d'amis évoluent au début de l'adolescence et affectent leur bien-être psychologique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Stabilité, Réseau, Amitié, Dépression, Adolescence.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Poulin, François
Mots-clés ou Sujets: Adolescence, Ami, Amitié, Dépression, Impact psychologique, Réseau social, Stabilité
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 sept. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:05
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/983

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...