La mise en tourisme du patrimoine culturel saharien – cas d'étude : la vallée du M'Zab

Chaoui, Lynda (2017). « La mise en tourisme du patrimoine culturel saharien – cas d'étude : la vallée du M'Zab » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en développement du tourisme.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (17MB)

Résumé

La valorisation d'un patrimoine peut s'avérer être une démarche compliquée et sa mise en tourisme peut l'être davantage, particulièrement dans un patrimoine habité et inscrit à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. La Vallée du M'Zab, construite au Xe siècle par le peuple ibadite en exil, illustre parfaitement la faculté de l'homme à s'adapter à l'extrême dureté de son environnement. Cinq ksour (villages fortifiés) sont sortis de cette terre aride et hostile. Aujourd'hui, cette vallée considérée comme un chef-d'œuvre d'urbanisme rencontre des problèmes d'ordre architectural et urbanistique. Ce mémoire a pour principaux objets de déterminer les facteurs essentiels qui ont conduit à la détérioration du patrimoine architectural mozabite. Il est question par la suite d'émettre une hypothèse que le développement touristique de la région peut contrer cet effet de dégradation. Ainsi, la mise en tourisme de ce patrimoine peut le rendre plus intéressant au regard de ses occupants. Les résultats obtenus mettent en lumière plusieurs facteurs qui se sont succédés depuis la moitié du XXe et qui représentent les prémisses du désastre urbain que nous observons dans l'architecture et l'urbanisme de la Vallée. Ils ont également démontré que les Mozabites malgré ces changements restent très attachés à leur patrimoine. Le tourisme en Algérie est à l'état de friche, mais ce pays tente de le relancer avec le Schéma Directeur d'Aménagent Touristique (SDAT). Ce schéma rencontre néanmoins beaucoup de scepticisme et des problèmes pour sa mise en œuvre, il reste une utopie pour certains. La vallée du M'Zab s'est récemment dotée de son propre SDATW, il est trop tôt pour faire son bilan, mais la route des ksour qui fait partie de l'un de ses projets peut représenter une bonne ébauche. Même si la mise en tourisme ne peut pas résoudre tous les problèmes liés à l'architecture et l'urbanisme de la vallée, elle représente néanmoins une bonne initiative pour un développement régional, et peut stimuler le sentiment d'appartenance des Mozabites. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : tourisme, valorisation du patrimoine, SDAT, vallée du M'Zab, Algérie, désert.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Drouin, Martin
Mots-clés ou Sujets: Tourisme culturel / Biens culturels -- Protection / Algérie / Mzab / Sahara
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion > Département d'études urbaines et touristiques
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 sept. 2017 08:20
Dernière modification: 05 sept. 2017 08:20
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9858

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...