Exploration des décalages perceptifs dans la représentation picturale du paysage à travers une pratique de la vidéo et de l'installation

Empain, Joanna (2006). « Exploration des décalages perceptifs dans la représentation picturale du paysage à travers une pratique de la vidéo et de l'installation » Mémoire. Montréal, Québec, Université du Québec à Montréal, Maîtrise en arts visuels et médiatiques.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (21MB)

Résumé

Regarder un paysage, s'en imprégner par tous les sens et le représenter fait apparaître souvent un écart entre la réalité, « ce que je vois et sens », et sa représentation, « ce dont je me souviens ». Dans ma pratique, je m'intéresse à ce décalage entre la première perception et ce qui en restera. En travaillant le thème du paysage en tant que métaphore de la recherche identitaire, j'ai exploré à travers la vidéo et l'installation les différentes stratégies, autant formelles que conceptuelles, pour rendre compte de l'expérience du paysage : l'inscription, par exemple, de la subjectivité du regard dans une représentation picturale du paysage en vidéo et en installation. En tenant compte de l'influence de la peinture dans ma démarche, j'ai examiné la façon dont certains procédés, inspirés par l'esthétique picturale chinoise et par certains peintres modernes comme Piet Mondrian et Mark Rothko, ont eu un impact sur le regard que je pose sur mon environnement et sa représentation (ou sur mon travail vidéographique). Je me suis intéressée spécialement au paysage et de manière particulière à la construction du regard à travers des cultures distinctes, l'occidentale et celles de l'Asie orientale (essentiellement les chinoise et japonaise). Par la mixité de ces regards, j'ai examiné à travers une démarche surtout expérimentale, la notion de décalage perceptif comme un élément reconstructeur. Cette recherche autant théorique que pratique a engendré une réflexion non seulement sur la question de la mise en espace de l'expérience paysage, mais aussi sur la façon dont la perception de la réalité dépend de facteurs autant individuels (le vécu, l'origine, etc.) que collectifs (la culture, la société, la géographie, etc.). Les projets réalisés m'ont permis d'étudier le dialogue entre les différents éléments constituant l'oeuvre (l'audio, la vidéo, le dispositif et le lieu de diffusion) en m'inspirant de la notion de hors cadre, interstice (ou ouverture) qui constitue selon moi un espace où chacun peut construire son propre paysage.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Dubois, Jean
Mots-clés ou Sujets: Art vidéo / Installation d'art / Paysage / Représentation picturale
Unité d'appartenance: Faculté des arts > École des arts visuels et médiatiques
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 08 sept. 2017 14:10
Dernière modification: 08 sept. 2017 14:10
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9883

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...