Le mobilier intégré comme dispositif architectural : stratégies d'aménagement

Breton-Potvin, Catherine (2016). « Le mobilier intégré comme dispositif architectural : stratégies d'aménagement » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en design de l'environnement.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (21MB)

Résumé

Cette recherche édifie le mobilier intégré au titre de dispositif architectural. Ce mémoire propose non seulement de considérer le mobilier comme étant intégré à l'architecture, mais aussi comme le résultat d'un processus conceptuel de design. L'approche de recherche met en lumière le mobilier intégré comme un outil générateur de possibilités fonctionnelles et spatiales. Par une vision globale de l'espace, il engendre une domesticité programmée par son interrelation avec l'architecture, les espaces et les occupants. En raison d'un manque de littérature sur ce sujet, la démarche méthodologique s'appuie sur la production et l'analyse d'un corpus de trente projets de mobilier intégré comme dispositif architectural. Ces projets sont l'aboutissement de travaux construits ou théoriques d'architectes et de designers. L'exécution de cinquante-neuf schémas d'analyses permet de révéler l'exercice de la conception du mobilier intégré comme génératrice d'une pratique potentielle pour le designer de l'environnement. Cette méthode construit une base de données permettant d'illustrer, de documenter, d'interpréter et de diffuser une échelle de projet distincte. L'analyse du corpus est le résultat d'un croisement théorique entre les thèmes de la rationalisation et de la variabilité. Le point de vue critique sur le mobilier intégré est structuré par le développement d'une pensée holistique qui tente de retrouver une cohérence dans l'ensemble des systèmes et des échelles de l'architecture domestique. Le mobilier intégré comme dispositif architectural se positionne comme une interface, une stratégie plutôt qu'un élément formel distinctif. Il permet d'aborder le logement comme un espace global intégré articulé aux besoins et aux dimensions humaines. Le mobilier intégré n'est pas seulement un meuble que l'on incruste dans les murs, l'étude démontre qu'il est un objet hybride proposant une série d'états et de variations à sa configuration principale. En tension entre plusieurs éléments de nature distincte, il participe à la complexité de l'espace. Il doit être reconnu comme une échelle de projet architectural complexe, complète et autonome, participant à la cohérence d'ensemble des habitations. Il permet de remettre en question la façon de construire par la disposition des espaces ou à travers des stratégies de construction par le mobilier intégré. Variant les espaces architecturaux, proposant différentes opacités et différents niveaux acoustiques, il peut contribuer à organiser un espace mutable et ainsi, modifier nos rapports à la conception de l'habiter. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Mobilier intégré, Dispositif architectural, Stratégies d'aménagement, Environnement intégré, Architecture, Design de l'environnement

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Carbone, Carlo
Mots-clés ou Sujets: Mobilier intégré / Architecture intérieure / Architecture domestique / Habitations -- Aménagement / Design de l'environnement
Unité d'appartenance: Faculté des arts > École de design
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 11 sept. 2017 07:44
Dernière modification: 11 sept. 2017 07:44
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9890

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...