Évaluation de la croissance du vocabulaire chez des enfants allophones et francophones dans différents programmes d'enseignement primaire

Crémer, Marie-Hélène (2005). « Évaluation de la croissance du vocabulaire chez des enfants allophones et francophones dans différents programmes d'enseignement primaire » Mémoire. Montréal, Québec, Université du Québec à Montréal, Maîtrise en linguistique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (35MB)

Résumé

Lorsqu'ils débutent leur parcours scolaire au Québec, les enfants allophones sont placés dans différents programmes selon leur connaissance du français et la durée de leur séjour au Québec. Ces programmes ont été créés pour faciliter leur intégration. Les deux programmes les plus répandus, pour les enfants allophones n'aya nt pas une bonne connaissance du français, sont la classe d'accueil fermée et l'intégration en classe ordinaire avec soutien à la francisation. Cette recherche a pour but de mesurer et de comparer les progrès linguistiques, et plus précisément la croissance de vocabulaire, sur quatre mois, chez des enfants à l'école primaire, dans trois situations différentes : enfants allophones en classe d'accueil fermée, enfants allophones en intégration en classe ordinaire avec soutien à la francisation et enfants francophones en classe ordinaire. Par le biais de tests de vocabulaire, de questionnaires aux parents et aux enseignantes et d'observations de classe; cette étude cherche à vérifier si le type d'enseignement du vocabulaire (implicite et explicite) et l'exposition à la langue sont différents dans les programmes et si la croissance du vocabulaire des enfants est influencée par le type d'enseignement qu'ils reçoivent (explicite ou implicite) et par l'intensité de l'exposition à la langue. Sur le plan du type d'enseignement du vocabulaire, les enfants allophones en classe d'accueil fermée reçoivent plu d'enseignement explicite et les stratégies d'enseignement implicite mises en place par l'enseignante sont plus variée et plus efficaces en classe d'accueil fermée que dans les autres programmes. De plus, les enfants allophones en classe d'accueil fermée ont plus progressé que les enfants allophones intégrés en classe ordinaire du point de vue de la précision de la connaissance lexicale. Et enfin, le vocabulaire des enfants francophone s'est moins développé et précisé que celui des enfants allophones. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : enseignement, accueil, intégration, allophone, vocabulaire, français langue seconde

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Peters, Martine
Mots-clés ou Sujets: Enseignement primaire / Vocabulaire / Évolution du langage / Enfant / Allophone / Enfant immigrant / Acquisition d'une langue seconde / Intégration scolaire / Classe d'accueil
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de linguistique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 12 sept. 2017 07:06
Dernière modification: 12 sept. 2017 07:06
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9910

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...